50 Nuances de Grey : Quand Kim Basinger compare son rôle de maîtresse SM à Coco Chanel

Kim Basinger

Pour The Edit, l'actrice hollywoodienne revient sur ses peurs, ses rêves et 50 Nuances de Grey.

Prochainement à l'affiche de 50 Nuances plus sombres dans le rôle de l'ex amante de Christian Grey, Kim Basinger explique dans le e-magazine du site anglais Net-a-Porter pourquoi elle a accepté un rôle dans la saga érotique d'E.L James.

Kim Basinger rejoint le casting de 50 Nuances plus sombres

"Comme j’ai fait 9 Semaines 1/2, c’est facile pour les gens de m’associer au prochain 50 Nuances de Grey", explique-t-elle révélant que c'est sa fille qui l'a poussée à rejoindre les aventures de la jeune étudiante initiée au sadomashochisme par un milliardaire lubrique : "Si j’ai accepté le rôle [d’Elena Lincoln, l’ex-maîtresse de Christian Grey], c’est parce que ma fille Ireland m’y a poussé. Elle n’était pas dingue du film, mais elle avait lu la saga. Elle m’a dit : 'Vas-y maman, ce personnage redonne le pouvoir aux femmes'", raconte-t-elle.
"D’abord, j’ai pensé que ce n’était pas pour moi. Mais elle représente plus que ça au-delà ; la force d’Elena vient de son intelligence et de son mental d’acier – Christian n’est que son apprenti", vante-t-elle allant jusqu'à comparer son rôle d'iniatrice aux plaisirs SM à... Coco Chanel : "Elena est le genre de femme qui a toujours eu du charisme. Je l’ai cernée d’entrée de jeu ; inutile de lire les livres. J’aimerais vraiment voir chaque femme s’affirmer de la sorte. Si je devais la comparer à quelqu’un, ce serait Coco Chanel qui, elle aussi, a dû faire face à l’adversité – son enfance fut difficile, mais elle est parvenue à devenir la plus grande créatrice de mode qui ait jamais existé. Elena est similaire : elle n’est ni horrible ou méchante ; juste directe".

De Ryan Gosling avec qui elle partagera prochainement l'affiche de The  Nice Guys, Kim Basinger dit qu'il est "aussi beau qu’adorable", de sa carrière qu'elle aurait du "faire des choix plus audacieux", de son divorce avec Alec Baldwin qu'il a été "public et pas très joli à voir", des réseaux sociaux que ce n'est "pas son genre", de l'homme idéal qu'il dit avoir de l'"humour et des bonnes manières" et conclut en disant que "Ce qu’on peut dire sur moi, et bien je m’en moque".

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Kim Basinger pour The Edit, ici.

Le teaser de Cinquante Nuances Plus Sombres, au cinéma le 8 février 2017 : 

 

 

Commentaires

A lire aussi sur Première

Prochainement au Cinéma

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Sid Et Nancy
Léon Morin, Prêtre
Octobre