Couple star du cinéma français, amoureux qui s’exportent très bien à l’étranger : Marion Cotillard et Guillaume Canet, c’est une autre forme de la French Touch à succès. Et si l’actrice a déjà décroché un Oscar sur place et s’est largement installée dans le cœur des meilleurs réalisateurs hollywoodiens, elle n’en oublie pas pour autant son cher et tendre. Et quand celui-ci décroche l’opportunité de réaliser un film aux USA, la maman de leur petit Marcel n’hésite pas une seconde. Et ce même quand il s’agit du rôle d’une mère courage prostituée et droguée, comme elle l’explique Télé Star : "Il n’y avait rien de physique, je n’avais pas à tourner de scènes nue, ou autre chose dans ce style. En tout cas, émotionnellement, j’étais prête à faire tout ce que Guillaume souhaitait".Et ça, c’est ce qui a vraiment touché le jeune réalisateur. Pour sa première réalisation américaine - Blood Ties -avec un casting principalement américain, Guillaume Canet avait besoin d’être rassuré et ne savait pas trop comment réagir vis-à-vis de la femme de sa vie. Mais heureusement pour lui, Marion n’avait pas l’intention de le lâcher ainsi dans la fosse aux lions : "Sur le plateau, je ne voulais pas exprimer trop de reconnaissance, de peur que le reste de l’équipe pense que je m’adressais plus à la compagne qu’à l’actrice. Mais il y a quelque chose de magique qui se passe : c’est la confiance. C’est le plus beau cadeau qu’elle pouvait me faire". Et Marion de surenchérir : "Je lui fais confiance à 200% Et contrairement à ce qu’il vient de dire, il a toujours été très juste à mon égard pendant le tournage".Et malgré ces légers ajustement, les deux tourtereaux du 7ème art ont su garder intacte leur intimité car même si celle qui incarna la Môme refuse de parler de leur vie privée, Guillaume Canet tient à être précis : "Tu peux quand même juste dire que je suis quelqu’un de romantique à la maison". Ce que Marion confirme en riant. Ah, l’amour.la bande-annonce de Blood Ties, en salles le 30 octobre :