Madonna topless, dominatrice ou muselée au nom de l'Art

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Madonna pose pour le numéro Spécial Art de Interview

Pour son numéro Spécial Art de décembre, le prestigieux magazine de mode Interview a choisi de faire de Madonna sa muse.Et la Reine de la Pop se paye non pas une mais trois couvertures différentes ! Photographiée par le mythique duo Mert Alas et Marcus Piggott, la star de 56 ans est mise en scène dans l'univers de luxure sado-masochiste dont elle est la parfaite maîtresse depuis plusieurs décennies.Tour à tour dominatrice implacable dans son strict uniforme de latex, torturée dans sa muselière fleurie ou dévêtue dans une posture jouissive, la Madone repousse une fois de plus les limites du politiquement correct. A l'intérieur du magazine, on découvre un shooting tout aussi osé mixant crucifix, serpents et porte-jarretelles, dans lequel la star pose topless, dévoilant une poitrine à la rondeur impeccable et aux tétons hauts-perchés (cliquez ICI pour voir la photo non-censurée).Madonna évoque longuement son amour pour l'art et les artistes mythiques qu'elle a fréquenté, citant Andy Warhol, Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. Elle révèle qu'elle a été en couple avec le peintre d'origine haïtienne décédé à l'âge de 27 ans : "Basquiat a été mon petit ami pendant un certain temps et je me souviens de m'être réveillée plusieurs fois au milieu de la nuit, et il n'était plus dans le lit à côté de moi; il était debout, en train de peindre à 4h du matin, collé à la toile, en transe."La Madone parle également de la drogue, qui a détruit bon nombre de ses amis artistes : "Les drogues te donnent l'illusion de te rapprocher de Dieu mais au final, elles te tuent. Elles te détruisent. En fait, j'ai tout essayé une fois mais dès que j'étais défoncée, je buvais des tonnes d'eau pour éliminer ça de mon système. Dès que je planais, j'étais obsédée à l'idée de me purifier et de me débarrasser de la drogue".Cliquez ICI pour lire l'intégralité de l'interview de Madonna...