Madonna n’interdira pas à ses enfants de consommer de la drogue

Rebel Hearts, le dernier album de Madonna

Madonna

Rocco et Lourdes

Lourdes Leon

Rocco Ritchie

Il a quelques jours, Madonna se confiait au journaliste Jonathan Ross sur le plateau de son émission à propos de sa chute spectaculaire aux Brit Awards.Ce n’est cependant pas la seule chose que la star a évoqué avec le Britannique. Ce dernier lui a en effet parlé de la chanson Devil Pray tirée de son nouvel album Rebel Hearts où elle chante "We can get high, we can get stoned, we can do Es, We can do acid" ("On peut se défoncer, on peut se rendre stone, on peut prendre de l’Es, on peut prendre de l’acide"). Des paroles sur la drogue que la chanteuse de 56 ans a accepté de commenter.Madonna a ainsi confié avoir pris quelques substances illégales dans sa jeunesse. Elle garde cependant des mauvais souvenirs de ces expériences : "Je ne suis pas une fan des drogues. Elles ne me réussissent pas. Le peu de fois que j’ai essayé, il y a de très très nombreuses années, je n’ai pas apprécié. Je voulais les faire sortir de moi. J’ai bu des tonnes d’eau pour me sevrer".Et quand Jonathan Ross lui demande ce qu’elle ferait si ses enfants (elle en a quatre : Lourdes, 18 ans, Rocco, 14 ans et Mercy et David âgés de 9 ans.) lui parlaient de drogues, Madonna se révèle être une maman très souple. Concernant Lourdes, la reine de la pop avoue : "Je ne vais pas lui dire ‘non, ne fais pas’ car ce serait absurde. Et injuste alors que je l’ai fait". En fait, elle n’exige qu’une chose de sa fille aînée : "Je demande à ma fille de prendre des décisions réfléchies et de faire les choses avec modération et de ne surtout pas mélanger les alcools".