Lindsay Lohan ne retournera pas à Hollywood : "Londres est un meilleur endroit pour moi"

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Expatriée à Londres, Lindsay Lohan ne veut pas revenir à Los Angeles

Depuis la fin de l'été 2014, Lindsay Lohan s'est installée à Londres, où elle a fait ses débuts de comédienne.La star en disgrâce à Hollywood est montée tous les soirs sur les planches du théâtre Playhouse, où elle a tenu le rôle principal de la pièce Speed-the-Plow du 2 octobre au 29 novembre. Même si l'ex-Disney Star a récolté des critiques plutôt négatives et qu'elle n'a manifestement pas de projet à venir dans la capitale britannique, elle ne souhaite pas revenir à Hollywood.L'actrice de 28 ans révélée par les comédies A Nous Quatre et Lolita Malgré Moi s'est entretenue avec le magazine The New Review, auquel elle a expliqué que la Cité des Anges et ses innombrables paparazzi ne lui manquaient pas : "Je ne retournerai pas à Los Angeles, oh que non ! Ici, je peux aller courir seule. Je le fais tous les matins, tôt, et je pense à mes amis de New York qui ont en train de faire la fête en même temps. J'avais besoin de grandir et Londres est un meilleur endroit pour moi que n'importe lequel autre. A Los Angeles, je ne savais pas quoi faire, à part sortir tous les soirs. Et là où j'allais, il y avait tous ces appareils photos, ça devenait difficile..."Même si elle est régulièrement photographiée au petit matin à la sortie des discothèques londoniennes, la turbulente LiLo se sent moins observée et médiatisée qu'à LA : "J'adore la BBC. Je n'ai pas entendu mon nom mentionné à la télé depuis que je suis là. Ça m'a fait vraiment bizarre, et beaucoup de bien".