DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Le véritable Hugh Grant : "Je ne suis pas un gentleman, je suis un sale type"

Abonné aux romcom depuis ses débuts sur grand écran et aux rôles d'éternel romantique maladroit sur fond de gentleman anglais, Hugh Grant semble ne plus vouloir de cette image et tient à rétablir la vérité sur sa personnalité : "Je suis un sale type".Invité sur le plateau de l'émission américaine Watch What Happens Live, l'acteur de 54 ans casse un mythe. Il n'est pas le romantique qu'il a pu incarner à l'écran (Bridget Jones, Love Actually, L'Anglais qui gravit une colline mais descendit une montagne, Quatre Mariages et un enterrement) : "Ne tombez pas dans le panneau des comédies à l'eau de rose. Parce qu'au final, vous serez malheureux. L'amour est un gros mensonge perpétué par les films cyniques des Anglais" affirme sans honte le porte-parole de la romcom british.Et a contrario de la fiction, Hugh Grant ose le dire, dans la vraie vie, c'est "un sale type" : "Ça m'embête vraiment que les gens pensent que je suis ce gentleman anglais, un homme gentil comme à l'écran. Je suis un sale type".D'ailleurs, nombreux sont ceux à pouvoir confirmer l'infernal caractère de l'acteur ("C'est un véritable emmerdeur" disait Jon Stewart au site Third Beat) , Julia Roberts - qui partageait l'écran avec Hugh Grant dans la comédie romantique culte des années 90 Coup de Foudre à Notthing Hill - la première : "Elle doit me détester aujourd'hui" raconte l'acteur expliquant n'avoir à l'époque pas arrêter de se moquer de la taille de la bouche de l'actrice, "J'ai fait trop de blagues sur sa bouche, j'ai même dit que c'était compliqué de tourner les scènes de baiser parce qu'elle avait une bouche trop grande et que j'entendais un écho quand je l'embrassais" concède confus le scélérat. Mais qu'on se rassure, l'acteur a quand même du cœur : "Ça ne veut pas dire que je n'ai pas de cœur, au contraire, maintenant que j'ai pris de l'âge, je pleure beaucoup. Tout ou presque me fait pleurer. Il suffit qu'on soit gentil avec moi pour que je me mette à pleurnicher" (US Weekly).Et même si Hugh Grant essaye de se la jouer bad boy, c'est toujours dans une comédie romantique qu'on le retrouvera prochainement sur grand écran dans The Rewrite aux côtés de Marisa Tomei et J.K. Simmons.L'histoire de The Rewrite : En 1998, Keith Michaels est au sommet de sa carrière de scénariste, récompensée par un oscar. Quinze ans plus tard, fauché et divorcé, il quitte Hollywood pour accepter un nouveau travail sur la Côte Est, en tant que professeur d'écriture à l'université. Il espère y gagner facilement de l'argent et, pourquoi pas, impressionner les jeunes étudiants. Mais plus que cela, il rencontre une mère célibataire de retour à l'université, qui ne le laisse pas indifférent.La bande-annonce de The Rewrite  MC