Kev Adams : "Zappez, vous n'êtes pas obligés de voir ma tronche"

Kev Adams répond à ses détracteurs

Kev Adams répond à ses détracteurs

Kev Adams répond à ses détracteurs

Kev Adams répond à ses détracteurs

Kev Adams répond à ses détracteurs

Alors que M6 lui consacre ce soir son prime time avec la diffusion de Soda, un trop long week-endKev Adams est partout.L'humoriste et acteur de 24 ans enchaîne les interviews à la radio, sur les plateaux télé ou dans la presse, sans oublier d'alimenter son compte Instagram en innombrables selfies et déclarations à ses fans. Une omniprésence qui en agace d'ailleurs certains ! Dans Le Grand Direct des Médias, animé par Thomas Joubert sur Europe 1, le trublion a poussé son petit coup de gueule contre ses détracteurs."Quand on passe beaucoup à la télé, les gens peuvent en avoir marre. Je n'ai rien contre ces gens", reconnaît le futur héros des Nouvelles aventures d'Aladin. "La seule chose que je leur demande c'est d'arrêter de me critiquer, zappez, vous n'êtes pas obligés de voir ma tronche", conseille l'humoriste hirsute.Celui à qui on a prêté une relation avec la très jolie Miss Côte d'Azur Charlotte Pirroni s'est également emporté contre les rumeurs et les propos "déformés" : "Ce qui m'agace, c'est que souvent mes propos sont très déformés. Les trois quarts de ce que je dis sont ultra déformés."Dans Le Parisien, où il était également interviewé, Kev Adams s'est montré d'humeur plus légère. La coqueluche des adolescentes françaises a préféré évoquer son premier baiser peu glorieux : "J'avais 15 ans et demi et après ça, elle m'a jeté".ET AUSSI :Soda, un trop long week-end avec Kev Adams séduit la presse