DR

La sentence vient de tomber et le rappeur Joey Starr n’a pas été épargné : Didier Morville, de son vrai nom, vient d’écoper de trois mois de prison ferme et de 2 000 euros d’amende pour violences conjugales sur la personne de son ancienne compagne, décision de justice rendue par le tribunal correctionnel de Paris. La victime n'avait pas déposé plainte à l'encontre de son ex, mais avait fait une simple main courante afin de "marquer le coup". L'ex-concubine du chanteur ne souhaitait pas qu'il aille en prison mais le procureur a jugé ces actes "intolérables". La justice lui reproche en effet d’avoir frappé au visage la mère de ses deux enfants, lors d’une dispute qui a éclaté le 23 août dernier.Plus tôt dans la journée, une peine de quatre à six mois était requise à son encontre, dont une partie pouvait faire l’objet d’un sursis. C’est finalement de la prison ferme pour le rappeur âgé de 41 ans à la grande gueule. Rappelons que ce n'est pas la première fois que le rebelle est condamné pour violence : il l'a été pour l'agression sur une hôtesse de l'air, ou pour avoir violemment tabassé un singe sous l'oeil des caméras de M6.En ce vendredi 13 février, il s’agit de la 13e condamnation recensée sur le casier judiciaire du chanteur de NTM.Joachim Ohnona