DR

Coup dur pour JK Rowling ! Après avoir fait fortune avec sa saga Harry Potter, l'écrivain risque bien de tout perdre à la suite du procès que les fils et petit-fils d'Adrian Jacob lui intentent pour plagiat. D'après eux, Harry Potter ne tire pas son origine de l'imagination de la signataire des fameux romans, mais de la petite histoire écrite par leur parent, "Willy le sorcier".Les successeurs déclarent avoir relevé d'étranges similitudes entre le héros de Miss Rowling et celui de Mr Jacob. Le quatrième tome, "Harry Potter et la coupe de feu" est principalement visé, avec selon eux des faits quasi-similaires entre les apprentis sorciers Willy et Harry, qui doivent tous deux aller sauver d'un lieu magique des humains, pris en otage par d'étranges créatures, et leur statut d'apprenti sorcier.Pour leur défense, les deux Jacob évoquent la coïncidence qu'il y a entre l'année d'envoi du manuscrit et la sortie du premier Harry en 97, par la même maison d'édition qui avait refusé de publier le premier ! Si l'auteur de Willy est aujourd'hui mort, sa famille est convaincue qu'Harry n'est qu'une contrefaçon de Willy.A l'inverse, Bloomsbury Publishing assure qu'il n'y a aucun rapport entre le livre de 36 pages et les différents tomes de la saga, tant sur le fond que sur la forme. S'il la cour estime le contraire, JK Rwoling risque bien de devoir 500 de ses 560 millions de livres, ce que réclame la famille Jacob, ainsi que l'arrêt des ventes du quatrième tome...ou alors un partage des bénéfices. C'est sûr, une telle réussite attire forcément les convoitises !