E-PRESS PHOTO.COM
E-PRESS PHOTO.COM
E-PRESS PHOTO.COM
E-PRESS PHOTO.COM
Abaca

Gérard Depardieu : "Bah oui je suis français !"

Gérard Depardieu : "Bah oui je suis français !"

Gérard Depardieu : "Bah oui je suis français !"

Gérard Depardieu : "Bah oui je suis français !"

Gérard Depardieu : "Bah oui je suis français !"

Au cours d'une interview accordée à France Inter, Gerard Depardieu est revenu sur la polémique suscitée par son exil fiscal.Habituellement en direct, l'émission Boomerang, animée par Augustin Trapenard, a été exceptionnellement enregistrée pour coïncider à l'agenda de l'acteur.Parmi les différents sujets qui ont été abordés pendant 30 minutes, celui de son départ pour la Belgique en décembre 2012. Jugé "minable" par l'ancien premier ministre, Jean-Marc Ayrault, Depardieu avait alors rendu son passeport français et avait accepté le passeport russe offert par son ami Vladimir Poutine.Aujourd'hui, deux ans après la polémique, l'acteur revient sur ce scandale et exprime son attachement à la France : "Bah oui je suis français, bien entendu! Il y a un idiot à la chambre des députés qui a dit: 'il faudrait lui retirer sa nationalité'. Pauvre esprit sans flambeau. Il est abruti, il est totalement abruti" s'exclame l'acteur de 65 ans en visant le député du Cher Yann Galut, qui voulait alors déchoir les exilés fiscaux de leur nationalité."Amoureux des gens" et des Français mais pas des politiques, Gerard Depardieu qualifie son exil de départ pour "vivre".En pleine promotion de son autobiographie, Ça c'est fait comme ça, Gerard Depardieu ne cesse de se raconter et de se dévoiler au fil des interviews racontant à qui veut l'entendre la misère de son enfance, son passé dans la prostitution, son histoire avec Carole Bouquet et son amour pour le vin. Gerard Depardieu et son imposante posture seront prochainement au cinéma dans United Passions de Frederic Auburtin - un saga sur la coupe de monde de football -, mais aussi dans le drame de Guillaume Nicloux  La Vallée de L'amour avec Isabelle Huppert ou encore dans La Blessure, la Vraie sous la direction de Abdellatif Kechiche sans oublier dans la comédie russe Sport Bez Granitz, en langue locale.MC