DR

Dans un monde tiraillé par les conflits, il arrive que les privilégiés se sentent investis d’une mission de sauvetage et mettent alors toute leur énergie au service d’une noble cause à défendre. C’est le cas de George Clooney, très intéressé par la cause soudanaise et les ravages commis dans ce pays par le dictateur Omar El-Béchir.Si certaines célébrités s’investissent en grande partie pour une question d’image, d’autres agissent de manière plus concrète. En guerre ouverte contre El-Béchir, accusé de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre au Darfour, George Clooney a récemment révélé, dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian, qu’il a investi dans un satellite destiné à surveiller les agissements du dictateur."La plupart de l’argent que je gagne avec les pubs Nespresso sert à financer un satellite qui surveille la frontière du Soudan Sud et Nord afin de garder un œil sur Omar El-Béchir, a confié la star. Ce dernier s’est plaint que je l’espionnais et m’a demandé comment je me sentirais si une caméra me suivait partout. Je lui ai répondu : 'Et bien, bienvenu dans mon monde Monsieur le criminel de guerre !' Je veux que ces personnes génèrent la même attention que moi. Je pense que c’est équitable."