DR

Depuis 2006, les organisateurs des Gérard du cinéma récompensent "le pire du cinéma français" la veille de l’ouverture du Festival de Cannes. C’était donc hier, mardi 12 mai, que s’est tenue cette cérémonie totalement décalée. Et les résultats, s’ils nous font rire, ne doivent pas plaire aux intéressés !Ainsi Gad Elmaleh a remporté le "Gérard de la feignasse qui recycle un de ses vieux sketches en film d’une heure et demie" pour son film Coco. Autre comédie montrée du doigt, Cyprien, avec Elie Semoun qui écope du "Gérard du plus mauvais film", mais aussi du "Gérard du désespoir féminin", accordé à Catherine Deneuve.A noter également, Richard Berry, est "l’erreur de casting" de l’année pour son rôle dans l’Emmerdeur, tandis qu’Agnès Jaoui remporte, pour "Parlez-moi de la pluie", le "Gérard du réalisateur qui fait toujours le même film, mais en un peu moins bien à chaque fois". D’accord avec ce palmarès ?