DR
E-PRESS PHOTO.COM
DR VANITY FAIR
E-PRESS PHOTO.COM
DR VANITY FAIR
DR VANITY FAIR
DR [email protected]
E-PRESS PHOTO.COM

Evan Rachel Wood humiliée par un shooting : "Je me sentais comme de la viande"

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Evan Rachel Wood a poussé un coup de gueule contre le shooting de Vanity Fair en 2003

Actrice au caractère bien trempé, Evan Rachel Wood n'a jamais pris de pincettes pour dire ce qu'elle pensait, qu'il s'agisse de ses choix de carrière, de l'industrie cinématographique ou de sa sexualité.L'actrice de 27 ans, révélée en 2003 par le teen movie culte Thirteen, est particulièrement active sur Twitter, où elle interagit régulièrement avec ses fans. C'est donc sans ambages qu'elle a rebondi sur les propos d'une d'entre elles, qui qualifiait d'"inoubliable" la couverture Young Hollywood réalisée par le magazine Vanity Fair à la sortie de Thirteen.Dans une série de tweets, Evan Rachel Wood a expliqué pourquoi elle non plus n'avait pas oublié ce fameux shooting qui réunissait Lindsay Lohan, les jumelles Olsen, Alexis Bledel, Mandy Moore, Hilary Duff, Raven Symoné et Amanda Bynes, à cause du quel elle s'est sentie humiliée. L'actrice qu'on a pu voir récemment face à Shia LaBeouf dans le déroutant Charlie Countryman s'est souvenue : "J'étais presque en larmes à la fin de la séance photo. Ils m'ont fait essayer une robe, dans laquelle je ne me sentais pas à l'aise, mais ils m'ont dit qu'on n'avait plus le temps, car toutes les autres avaient pris trop de temps pour leurs essayages. Ensuite, on m'a demandé si je voulais porter des talons ou des chaussures plates. J'ai choisi des chaussures plates mais on m'a immédiatement tendu les talons en me disant qu'ils rendaient mieux. Nous avons été ensuite toutes placées sur la même ligne, observées puis validées. J'avais 15 ans et j'ai eu l'impression pour la première fois qu'on avait effacé mon identité et qu'on faisait pression sur moi pour que je la ferme et que j'obéisse. Je me suis sentie comme de la viande. Depuis, j'ai trouvé ma voix. Plus jamais."La jeune maman, récemment séparée de l'acteur Jamie Bell (Billy Elliot), a ajouté : "Au fait, j'ai fait la couverture de Vanity Fair après ça et l'expérience était très différente. C'était plutôt sympa. J'ai réclamé un pantalon".Bisexuelle, Evan Rachel Wood aime autant porter des robes de cocktail que jouer des codes androgynes. Elle est actuellement en couple avec Katherine Moennig, héroïne de la série lesbienne The L Word.