DR

Au coeur du problème, une histoire de fesses.

Au tour de Blake Lively d'être taxée de racisme.

L'actrice de 29 ans, actuellement enceinte de son deuxième enfant, se retrouve au coeur d'une polémique après un post Instagram. Elle s'est attiré les foudres de certains Internautes après avoir fait un commentaire sur la taille de ses fesses. Blake Lively a partagé un montage photo de sa montée des marches du Festival de Cannes pour Café Society, où on la voit de face et de dos moulée dans une robe dorée. "Un visage de L.A. (Los Angeles) avec un fessier d'Oakland", a-t-elle commenté en guise de légende.

DR

Oakland, ville californienne à forte population afro-américaine. Il n'en fallait pas plus pour que, dans la bouche d'une blanche, ce commentaire soit estampillé raciste et que les mots "appropriation culturelle" reviennent en force sur les réseaux sociaux. "Nouvelle journée, nouvelle femme riche et blanche qui utilise le corps des femmes de couleur comme une punchline ou une marchandise", peut-on lire sur Twitter.

DR

La blague n'est pourtant pas de Blake Lively. L'ex Gossip Girl - dont le fessier est habituellement plutôt plat, soit dit en passant - n'a fait que citer le titre Baby Got Back (I Like Big Butts) de Sir Mix-A-Lot, sorti en 1992. Avant elle, Katy Perry et Khloe Kardashian ont repris la référence aux "fesses d'Oakland" sur une femme blanche, sans que ça ne provoque de scandale. Et si quelques détracteurs s'archarnent sur la femme de Ryan Reynolds, la grande majorité des Internautes trouve cette polémique parfaitement ridicule.

A lire aussi sur Première