La Nouvelle Star c’est demain soir. Une soirée avec les 8 candidats encore en lice que nous vous proposons de suivre une fois de plus en live avec nous, mais, en attendant ce grand moment, place aux confidences avec André Manoukian qui se livre dans le quotidien suisse "Le matin". L’occasion pour nous de savoir ce qu’il pense vraiment de cette nouvelle promotion. Ainsi, il ne fait nul doute que sa chouchoute c’est Camélia Jordana. D’ailleurs, il raconte qu’elle est la dernière à lui avoir provoqué "une érection capillaire", comme il aime à le dire, pour son interprétation du titre de Carla Bruni "Quelqu’un m’a dit". Et sinon, plus généralement, Dédé avoue sur ce nouveau cru : "Ils sont plus fragiles. Mais vachement plus pointus. J'ai plusieurs candidats que j'adore, ce qui ne m'arrivait pas avant. Camélia-Jordana, qui, à 16 ans, a la drogue attitude de Billie Holiday dans la voix, mais avec le sourire. Dalé avec son rythme and blues solaire, Soan qui est en train de se révéler, Lary, Damien. Leïla aussi." Quand on l’interroge pour savoir s’il serait prêt à rempiler pour une année, il répond cash : "Si ça continue comme ça, oui! En sept ans, je sens une profondeur chez ces gamins qu'il n'y avait pas avant."Et, enfin, interrogé sur le phénomène Susan Boyle, il avoue que oui le jury français l’aurait sélectionnée. "Mis à part la limite d'âge de 35 ans, oui. Chez nous, le look ne compte pas", confie-t-il, avant d'ajouter : "La prod nous avait même engueulés quand on avait pris Christophe Willem. Il avait l'air d'un rat mouillé avec un pauvre pull. C'est pour ça que 'Nouvelle Star' fonctionne: on fait de la musique. On n'a pas les critères des gens de télé pour choisir les candidats".