DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Les animaux dans l'écosystème urbain

Les chiens de Moscou

La capitale russe compte entre 30 000 et 35 000 chiens errants qui vivent en meutes. Le chercheur et biologiste Andreï PoïarkovEtudiées les étudie depuis plusieurs années et a dressé une véritable grille de lecture du comportement de ces bandes de chiens. Si certains vivent en groupes, d'autres veulent plutôt la jouer en solo dans le métro en cherchant du regard le passant qui leur donnera à manger. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Le canal Gowanus (New York)

Le canal Gowanus, situé dans le quartier de Brooklyn, ferait fuir un écologiste. Si l'Agence de Protection de l'Environnement souhaite le classer sur sa liste des lieux prioritaires à dépolluer, paradoxalement, les eaux usées de ce canal servent comme terrain de recherche à deux biologistes de New York qui ont trouvé dans cette combinaison de bactéries et produits chimiques une base pour de nouveaux antibiotiques. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Tchernobyl, le paradis des animaux

Cet antre du nucléaire offre un spectacle insolite : la nature et les animaux reprennent leurs droits sur cette terre hautement radioactive. Le phénomène est d'ailleurs relaté dans le documentaire Tchernobyl : une histoire naturelle ? Ainsi, non loin de l'ancienne ville de Pripyat, le loup, le sanglier, le castor et le chevreuil gambadent à nouveau dans la nature. Certes, c'est beau, mais il ne faut pas s'y tromper car irrémédiablement les radiations entraîneront des mutations génétiques sur ces animaux. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Des sangliers à Berlin

Le sanglier pose aujourd'hui de nombreux problèmes dans les zones urbaines. Mais Berlin, capitale de l'Allemagne, semble détenir la palme. A cause des hivers plus doux et de la proximité de parcs boisés, l'homme doit cohabiter (de force) avec le suidé. Au nombre de 7000, ils provoquent des accidents de voitures et de nombreux dégâts matériels. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Les pingouins de Boulder Beach (Afrique du Sud)

A Simon's Town, sur la plage de Boulder Beach précisément, les pingouins sont les rois. Repérés pour la première fois en 1983, il y aurait aujourd'hui environ 3000 oiseaux. Cet animal peut sembler être attachant, mais certains habitants du coin ne sont pas heureux de les voir débarquer dans leurs jardins car ils font du bruit, défèquent partout, quand ils ne se cachent pas sous les voitures. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Les singes urbains

En Malaisie, pareillement à l'Inde, les singes vivent en zone urbaine. Ils se balancent sur les lignes électriques, quémandent de la nourriture aux touristes. L'homme a empiété sur le territoire des primates à cause du développement urbain. Malheureusement, ils sont porteurs de maladies aussi sympathiques que l'herpès, le paludisme et la dengue.  Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Un serpent dans le WC

Si une légende urbaine à la dent dure affirme que des alligators vivent dans les égouts, les serpents eux, peuvent vraiment se retrouver dans vos toilettes en remontant par les canalisations. Ce fait divers arrive dans tous les pays du monde, et il faut reconnaître que de rencontrer un reptile dans cette situation doit s'avérer très traumatisant. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Les moustiques du métro

Cet insecte indésirable pour l'homme semble apprécier le métro londonien. Lors de la construction des infrastructures, des membres de l'espèce Culex Pipiens ont été piégés dans les souterrains et ont donné naissance à une sous-espèce dénommée Molestus. Cette dernière s'attaque uniquement à l'homme et n'a pas de cycle d'hibernation. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Ouistiti vs. chat (Brésil)

Au Brésil, la ville de Belo Horizonte, située dans l'état du Minas Gerais, accueille des ouistitis et des chats qui se livrent une guerre. Afin de ne pas servir de repas aux chats, les primates vivent dans de hauts arbres à l'écorce lisse. Cette adaptation du comportement a été notée par des chercheurs. Les félins et les singes seraient les descendants d'anciens animaux domestiques abandonnés par leurs propriétaires. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux

Les chats d'Ernest Hemingway

Key West, maison du célèbre écrivain américain <em>Ernest Hemingway</em> (1899 - 1961) aujourd'hui transformée en musée, abrite une colonie d'environ 60 chats. Ils vivent ici depuis plusieurs années et à force de se reproduire entre eux, aujourd'hui, certains possèdent six doigts. Voir aussi : - Les animaux les plus laids- Le top 10 des animaux les plus venimeux