DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Le tourisme spatial dans le futur

La vie rêvée dans l'espace

Dans les années 1970, Russes et Américains rivalisaient de prouesses pour conquérir l'espace : Youri Gagarine avait effectué une révolution complète autour de la Terre, en 1961, tandis que Neil Armstrong posait le pied sur la Lune, en 1969. De son côté, la Nasa lançait, en 1970 un concours invitant les gens à réfléchir sur la création de lieux d'habitations pour permettre à l'homme de vivre et surtout de coloniser l'espace. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

Naissance du concours

Physicien féru d'exploration spatiale Gerard O'Neill (1927 - 1992), souhaitait que l'homme colonise l'espace et en exploite les ressources énergétiques. Enseignant et chercheur à l'université de Princeton, il a lancé, en 1970, un concours avec le soutien du Nasa Ames Research Center et de l'université de Stanford invitant des étudiants à imaginer des colonies spatiales orbitales. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

Qui pourrait vivre dans l'espace ?

Un handicapé moteur, pour découvrir une nouvelle manière de se déplacer grâce à l'absence de gravité. Des groupes religieux désireux de vivre retirés de la société. Des prisonniers, pour effectuer leur peine dans une colonie pénitentiaire orbitale. Des personnes voulant expérimenter de nouvelles formes de vie sociale et politique. Mais ces nouvelles colonies s'adressent aussi à toutes les personnes ordinaires qui veulent vivre dans l'espace. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

Une colonie spatiale orbitale

De nombreux dessins montrent des lieux qui peuvent faire plusieurs kilomètres. Ce genre de construction devra avoir un air respirable, une atmosphère, mais aussi tourner sur elle-même afin de recréer une gravité. Le bâtiment devra également être protégé des radiations et avoir une biosphère indépendante. L'oxygène, l'eau, les déchets et autres matériaux y seront recyclés indéfiniment. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

En orbite dans l'espace

Habiter une station orbitale présenterait les avantages suivants : possibilité d'approvisionnement rapide, énergie solaire relativement stable et constante, vue imprenable sur la Terre, joies des jeux en état d'apesanteur et capacité d'aménagement et d'agrandissement du bâtiment facilitée par l'absence de gravité dans l'espace. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

Possibilité de construction

Dans l'épisode 12 de la saison 2 de la série Breaking Bad, Walter dit à Donald, le père de Jane, éphémère petite copine à Jesse, que la découverte de l'eau sur Mars fera de la planète une station-service géante. Comme la Lune ou aux astéroïdes, Mars possèderait les matériaux nécessaires à la construction d'une station orbitale, même si construire un tel bâtiment demanderait nécessairement des efforts considérables sur les plans énergétique, technique et économique. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

De nouveaux secteurs économiques

"Tourisme spatial". De nos jours, cette expression anime le quotidien de certaines entreprises qui oeuvrent déjà sur ce marché de micro-niche. Elles s'appellent XCOR, Virgin Galactic,... Nouvelles énergies. La colonisation de l'espace permettrait aussi de créer et de revendre des millions de kilowatts grâce à l'énergie solaire et d'exploiter les ressources minières de certains astéroïdes. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

A l'intérieur de la superstructure

Dans ces gigantesques superstructures, il sera possible que de faire pousser des arbres, jardiner, le tout étant étudié pour avoir un écosystème similaire à celui de la Terre. Ces lieux permettront d'abriter des milliers d'êtres humains et d'atteindre une certaine autosuffisance.Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

De nos jours

Le tourisme spatial a déjà envoyé dans les étoiles quelques touristes fortunés, mais ces derniers n'ont pas la possibilité de faire durer leur voyage faute de logements orbitaux. Heureusement pour eux, durant la prochaine décennie, la chaîne hôtelière Budget Suites of America ambitionne de construire (en orbite ?) l'hôtel CSS Skywalker.  Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

Des freins techniques

Mais, en voyant les conditions de vie des cosmonautes de l'ISS, ce n'est pas encore demain qu'on sirotera une Margarita, avec une vue imprenable sur le spectacle de l'univers, dans une atmosphère et gravité recréées artificiellement. Il faudra encore patienter. Voir aussi : La conquête spatiale soviétique en timbres

Depuis la nuit des temps, l'homme a voulu voler. Un défi aujourd'hui relevé. Alors qu'il marchait sur les traces d'Icare, il observait déjà l'univers et les astres. Il voulait aussi côtoyer les étoiles. Un exploit désormais réalisé depuis quelques décennies. Aujourd'hui, en plus de découvrir de nouvelles planètes, certains souhaitent vivre et coloniser l'espace. S'il est possible d'habiter à temps plein à bord de l'ISS, la construction d'une station orbitale demandera de colossaux efforts sur le plan énergétique, technique et économique. En 2011, le tourisme spatial offre la possibilité de voyager dans l'espace mais uniquement à quelques personnes fortunées qui peuvent y mettre le prix. Mais, indiscutablement, la chose représente un petit pas vers la concrétisation des stations spatiales orbitales. Retour en images.