DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Faux et copies d'oeuvres d'art à la National Gallery

Ceci n'est pas un Botticelli

Au XIXe siècle, la National Gallery acquiert deux tableaux de la Renaissance, tous deux attribués à <em>Sandro Botticelli</em>. Avant que celui-ci, Allégorie, qui fut pourtant acheté plus cher que le véritable Botticelli, Venus et Mars (voir image suivante), ne soit déclassé, non pas comme faux, mais comme l'oeuvre d'un suiveur du célèbre maître florentin.Ecole florentine, Allégorie, vers 1490-1550 © National Gallery, LondonSur Flu : Diaporama : les plus célèbres vols d'oeuvres d'art L'actu des expos à Londres et du marché de l'art

Botticelli, le vrai

Une vraie blonde de la Renaissance

Des cheveux blonds, une mâchoire plus large, une poitrine plus apparente, un regard plus sensuel. Qu'on a probablement voulu masquer à l'époque de la prude époque victorienne. Italie du Nord, Femme à la fenêtre, 1510-1530, avant sa restauration en 1978 © National Gallery, LondonSur Flu : Diaporama : les plus célèbres vols d'oeuvres d'art L'actu des expos à Londres et du marché de l'art

La fausse brune victorienne

Mornauer retouché

Mornauer restauré

Friedrich ou pas Friedrich ?

Le faux Raphaël devenu vrai

Raphaël à l'infrarouge

Le mystère Occello

Paolo Uccello, Saint Georges et le Dragon, vers 1470 © National Gallery, LondonSur Flu : Diaporama : les plus célèbres vols d'oeuvres d'art L'actu des expos à Londres et du marché de l'art

Moitié Verrocchio, moitié Di Credi

Andrea del Verrocchio, assisté par Lorenzo Di Credi, La Vierge et l'Enfant avec deux Anges, vers 1476-1478 © National Gallery, LondonSur Flu : Diaporama : les plus célèbres vols d'oeuvres d'art L'actu des expos à Londres et du marché de l'art