DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

CIA, une histoire des objets de l'ombre

"Matchbox" Camera

Kodak, marque connue parmi les photographes, a développé et fabriqué cet appareil photo pour le compte de l'Office Strategic Services. Durant la Seconde Guerre mondiale, l'OSS servait à renseigner les alliés à propos de leurs ennemis. Ancêtre de la CIA, l'OSS sera démantelé au lendemain du conflit. L'appareil était dissimulé sous les traits d'une boite d'allumettes.Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

Letter Removal Device

La Seconde Guerre mondiale a été prolifique en inventions pour aider l'agent secret dans son travail. L'outil ci-dessus servait à retirer une lettre sans avoir à ouvrir l'enveloppe. Pour se faire, il suffisait de l'introduire dans la partie non cachetée au sommet du volet de l'enveloppe. Puis, le contenu pouvait être enroulé autour de l'ustensile avant d'être lu. Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

Microdot Camera

Le transfert des documents secrets occupe une place centrale dans la profession d'espion. Durant la période de la Guerre Froide, grande époque pour le contre-espionnage, le micropoint était utilisé. Il s'agit d'un texte ou d'une image miniaturisée. A rapprocher du microfilm, les informations étaient toutes placées dans des caractères typographiques, tels que le point d'un "i" minuscule ou bien encore une virgule. Ci-dessus, il est possible de voir un appareil photographique à micropoint.  Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

"Silver Dollar" Hollow Container

Cette pièce de monnaie semble être est un simple dollar en argent à l'effigie d'Eisenhower, mais elle pouvait, en réalité, dissimuler des informations. Elle était utilisée pour cacher des messages ou des films. Le procédé passait quasiment inaperçu grâce à son aspect inoffensif.  Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

Concealment Device (Modified Ladies Make-Up Compact)

Cette boîte de maquillage était en réalité un système pour communiquer des codes et des informations. En fonction de l'inclinaison du miroir, les données pouvaient être visionnées par l'espionne qui feignait de vouloir raccorder son maquillage lors d'une réception. Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

"Dead" Drop Spike

Toujours pour faire circuler les informations, ce pieu était utilisé par les agents pour correspondre sans pour autant avoir à se rencontrer physiquement. Il suffisait de planter discrètement le pieu dans la terre. A l'intérieur, se trouvaient des messages, des documents ou bien encore des films. Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

Dragonfly Insectothopter

Cette libellule a été réalisée par le bureau de la recherche et des programmes de développement de la CIA dans les années 1970. Tout petit et appelé "Unmanned Aerial Vehicle", il a été le premier engin volant à avoir la taille d'un insecte. Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

Robot Fish "Charlie"

Le "Unmanned Underwater Vehicle" a été développé par le même service de la CIA que l'appareil précédent. Ayant la forme d'un poisson, le robot contenait une coque qui résistait à la pression. Doté d'un système de ballast et de communication, sa propulsion se situait au niveau de la queue du poisson. Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

Seismic Intruder Detection Device

Durant la période de la Guerre Froide, le "Seismic Intruder Detection Device" servait à détecter les mouvements des animaux et des gens. Il pouvait repérer ces derniers dans un périmètre de 300 mètres. La forme disgracieuse de ces engins pouvaient vraiment passer inaperçue et ne pas attirer l'attention. Sous licence : United States Government Work Voir aussi : le camouflage urbain de Liu Bolin

La Central Intelligence Agency, administration américaine spécialisée dans le contre-espionnage, possède dans son muséum une collection d'ustensiles qui retrace l'histoire sombre et discrète des espions. En matière de gadgets, certains inventés par le bureau de la recherche et des programmes de développement de la CIA, n'ont rien à envier à James Bond. Depuis sa création en 1947, elle a pensé et fabriqué de nombreux objets pour espionner, écouter et scruter le monde. Retour en images à propos du fonds d'un musée unique en son genre.