Deux moi : un Klapisch touchant et désenchanté [Critique]

Cédric Klapisch retrouve son cher Paris pour un portrait d’une jeunesse désenchantée, accro aux réseaux sociaux et repliée sur elle-même.