DR

Il y a les week-ends intensifs de yoga, les week-ends méditation, les week-ends de Chi Gong... Stages denses de pratique d'une activité spécifique très en vogue actuellement. Week-end International à la Cité pourrait être un stage intense pour le spectateur. Car être spectateur, ça s'apprend, ça se travaille sur le long terme, ça se nourrit. "C'est en forgeant qu'on devient forgeron", c'est en assistant à des spectacles qu'on devient spectateur. La formule est simple mais si vraie. Rien de moins passif que le public, surtout quand les spectacles proposés interpellent, interrogent, bousculent les cadres et les habitudes et prouvent que l'art peut être divertissement et réciproquement.Pour sa quatrième édition, Week-end international à la Cité propose donc une dizaine de formes scéniques libres et variées dont l’axe central est musical. Concerts bizarroïdes, solos démultipliés, stand-up conférence ou conférence rock’n roll, performances atypiques et théâtre ultra contemporain, ces ovnis musicaux-théâtraux-dansés s’enchaînent en journée et en soirée pour offrir un panorama choisi de la création dramaturgique hors des codes établis. Fanny de Chaillé, Massimo Furlan, Olivier Normand, Fantazio ou encore le collectif Grand Magasin font partie de cette sélection haut de gamme. Leur point commun ? Intégrer la musique au cœur de leurs œuvres, au-delà du simple décor sonore.Une flopée d’expériences insolites pour le spectateur curieux et ouvert aux formes hybrides et marginales. Pantouflards, s'abstenir !>> En savoir plus sur la programmation du Week-end>> Le site officiel du théâtrePhoto : Christine Bombal dans Gonzo Conférence de Fanny de Chaillé.