DR

La crise économique aurait-elle atteint plus profondément qu’on le pensait Hollywood ? Si certains films de studios ont été mis en stand-by le temps de s’assurer de leur financement et/ou de revoir leur budget à la baisse, le séisme financier pourrait, si l’on en croit les propos d’analystes financiers à l’agence Reuters s’être attaqué aux studios eux-mêmes. Au point que les pontes de certains d’entre eux (Sony, Universal et Paramount) penseraient, dixit Mario Gabellu, patron d’un fonds d’investissement, à fusionner avec un ou plusieurs de leurs rivaux pour éviter la débâcle. Gabelli terminant son intervention sous la forme d’un tuyaux pour boursicoteurs : achetez des actions Viacom (la société propriétaire de Paramount). Un délit d’initié en vue ?