DR

Toi qui lis ce blog, avide d'informations et de news fraîches, tu imagines sans doute que les journalistes de Premiere.fr sont aux aguets. Avalent des kilomètres de pellicules, courent aux cocktails et enchaînent les interviews. La réalité est différente :Voilà la triste réalité du journaliste à Cannes. Il est 16h, la rédac est au travail dans la cave de Nice Matin. Julien W. regarde un film. Oui, mais un truc iranien qui ne sera jamais présenté à Cannes et dont il doit rendre la critique très vite. Il est en retard. Gaël G. (qui n'est pas sur cette photo) dérushe l'interview d'un réalisateur d'animation pour un papier qui devrait sortir dans un mois. Rien à voir avec la croisette.Les soutiers de Cannes passent une journée sur une autre planète...