DR Lucasfilm

Les polémiques racistes ne finissent plus d'entacher le succès de la saga Star Wars. Aujourd'hui, c'est Dark Vador qui est dans le viseur.

À toute folie populaire ses critiques.
Et Star Wars n'échappe pas à la règle.

Tout a commencé en décembre 2014 quand le premier teaser de l’épisode 7 (lire notre critique) a été mis en ligne.
Première polémique : l’apparition d’un Stormtrooper noir, joué par l’acteur britannique John Boyega. A l’époque, il avait répondu à une vague de critiques racistes par un simple “Il va falloir vous y faire”.

Star Wars 7 : John Boyega répond aux attaques racistes

Puis, la Chine a ôté de ses posters les acteurs noirs (John Boyega a été rétréci, Lupita Nyong'o effacée) soulevant une vague de critiques sur les réseaux sociaux dénonçant le distributeur du Réveil de la Force chinois de racisme.

L'affiche chinoise de Star Wars 7

Enfin dernièrement, c'est un groupe d'activistes blancs qui a appelé au boycott du film dénonçant le multiculturalisme affiché du casting, la diversité trop représentée et évoquant même un "génocide blanc".

Nouveau jour, nouvelle polémique.
Aujourd'hui c'est l'essayiste Melissa Harris Perry qui accuse Star Wars de racisme, sur la chaîne américaine MSNBC. 
En effet, selon elle, Dark Vador serait "un homme noir qui coupe la main d'un blanc et ne reconnaît pas la naissance de son fils". Mais quand il quitte le côté obscur de la Force pour retrouver son fils Luke Skywalker, c'est l'acteur britannique et blanc Sebastian Shaw qui apparait sous les trait de Vador et non plus James Earl Jones qui prête sa voix au personnage cosmique quand celui-ci est masqué.
"Oui, j'ai un problème avec ça", conclut-elle.
 

Le site Mediaite qui a étudié les accusations de la journaliste s'est empressé de détruire ses allégations avançant que Dark Vador est avant tout un homme dans une armure noire et pas un "homme noir", rapporte Vanity Fair.

L'histoire de Star Wars : Le Réveil de la Force : Star Wars 7 sera le premier volet de la nouvelle trilogie Star Wars, réalisé par J.J. Abrams. La nouvelle franchise de "La Guerre des étoiles" à l'ère Disney qui racontera comment l'Empire a pris une nouvelle forme, trente ans après Le Retour du Jedi.
J.J. Abrams assure que Lucasfilm l'a "laissé faire le film que nous voulions faire. Je ne peux pas dire ô combien Bob Iger et Alan Horn ont bien compris cet univers qui fait maintenant parti des studios Disney. Et ils n'ont pas essayé de 'Disney-ifier' l'ensemble, et ils ne font rien de ce genre, je pense qu'ils ont aussi été très malins en laissant Kathleen Kennedy (qui est une incroyable personne et productrice) diriger et gérer Lucasfilm dans une direction appropriée".

La bande-annonce de Star Wars : Le Réveil de la Force :