Bien évidemment le plaisir sera décuplé si vous comptez parmi les fidèles du prequel cathodique mais le film est suffisamment bien écrit pour ne pas exclure le spectateur. Donc on ne s'affole pas: tout est résumé brièvement dès l'intro, et les arcs narratifs des personnages récurrents sont parfaitement assimilables pour le profane. Une fois embarqué, il ne vous reste plus qu'à vous laisser aller.