DR

Le prochain Conan avec Schwarzenegger recherche un réalisateur : voilà notre liste de candidats idéaux.

Ainsi s'achevait Conan le Barbare de John Milius en 1982, sur cette image fabuleuse : Conan, barbu et impérial, assis sur un trône dans une brume sanglante, devenu "king of his own hand". "Et cette histoire sera aussi racontée", terminait la voix off. Ce que confirmait Arnold Schwarzenegger la semaine dernière en rappelant qu'il bossait toujours sur un nouveau film Conan, et qu'ils cherchaient un réalisateur. Le troisième film Conan le Barbare attendu depuis... Depuis que les eaux ont englouti l'Atlantide. Depuis 1984 et la sortie de Conan le Destructeur. L'histoire de Conan the Conqueror (anciennement Legend of Conan) doit raconter comment le Cimmérien, devenu roi d'Aquilonie, doit reprendre les armes pour défendre son royaume attaqué par des ambitieux. Sur ce sujet, John Milius avait signé un script intitulé King Conan : Crown of Iron, mais le projet d'un nouveau Conan était resté mort. Et Milius, victime d'une attaque en 2010, ne semble pas prêt de reprendre les armes.

Arnold Schwarzenegger révèle le titre et le pitch du prochain Conan

"Impitoyable avec un barbare maniant l'épée"
Jusqu'à l'énorme échec en salles du Conan le Barbabre nouvelle génération en 2011 avec Jason Momoa -et la reprise du personnage par le scénariste Chris Morgan. En mai 2015, il nous promettait "Impitoyable avec un barbare maniant l'épée". Voilà la clef du film qui devra guider le choix du réalisateur. Il ne faudra pas un "spécialiste des effets visuels" ou un "petit génie venu de la pub" mais un réalisateur vétéran qui saura défendre et illustrer le véritable enjeu de Conan 3. Pas seulement dans le faste visuel et pompier de la sword and sorcery howardienne. Avec Conan the Conqueror, Schwarzie ne doit pas rééditer l'erreur de Terminator Genisys mais doit enfin avoir son Rocky Balboa, son John Rambo à lui. Son film qui lui permette de dire adieu à son soi de cinéma, c'est-à-dire à lui-même : Conan le Cimmérien. Bref, il faut un Eastwood à la réal. L'inabouti film de zombies Maggie avait toutefois montré la beauté et la gravité du visage vieillissant d'Arnold, du Chêne autrichien en plein hiver (pardon pour l'image facile). King Conan doit être à la fantasy ce qu'Impitoyable était au western : son crépuscule sanglant, brutal et infiniment triste, où les légendes réalisent que leur temps a passé. Sacré défi.

Andrew Stanton
Ca ne risque pas d'arriver parce que Stanton est engagé chez Disney pour ses trois prochaines incarnations au moins (son prochain film s'appelle Le Monde de Dory) mais ça serait notre fantasme pulp. Son John Carter avait complètement compris l'esprit aventureux de Burroughs, son classicisme hollywoodien, son sens de l'action totale. Débarrassé des scories Disney, Stanton pourrait faire un Conan splendide et majestueux. Et en plus on serait sûrs d'avoir une musique signée Michael Giacchino.

Gore Verbinski
Hé, pas si vite. On avait pas dit pas de génie visuel dans notre shortlist ? Oui, mais rappelez-vous le plan final bouleversant de Lone Ranger (et sa dialectique d'une beauté incroyable) qui raconte avec une mélancolie inouïe la légende de l'Ouest et du western. Comme en plus le magnifique Lone Ranger a fait un gros flop en salles, Verbinski (dont on attend le prochain film, le thriller surnaturel A Cure for Wellness pour septembre prochain) pourrait prendre sa revanche avec ce Conan. Et en plus on serait sûrs d'avoir une une musique signée Hans Zimmer.

Michelle MacLaren
Réalisatrice vétéran de la meilleure télé américaine (Game of Thrones, Breaking Bad), Michelle MacLaren a loupé le poste de réalisatrice du futur Wonder Woman à causes de "divergences artistiques" avec la production. D'aptès Variety, MacLaren voulait faire un film "à la Braveheart", bourré d'action, alors que Warner voulait plutôt "se concentrer sur les personnages". Pas grave : MacLaren semble alors taillée pour faire un Conan et prendre sa revanche d'avoir raté Wonder Woman. On lui laisserait sans problème faire un film "à la Braveheart", pas vrai ?

George Miller
Comme rien n'arrive par hasard, la semaine dernière, le (court) teaser du jeu vidéo Conan : Exiles ressemblait vachement à un plagiat de Mad Max : Fury Road. Le héros badass solitaire qui rôde dans le grand wasteland du monde... La preuve que les images dingos de Fury Road n'ont pas heurté que les pupilles des aveugles et ont ranimé la flamme de bien des créateurs. Comme les suites du coûteux et peu rentable Mad Max semblent bien mal barrées, on aimerait bien que Miller s'empare du mythe Conan -ce héros qui envoie son dieu Crom et son Valhalla se faire voir à la fin du film de Milius.

Paul Verhoeven
Printemps 2014 : dans le dossier de presse français de 47 Ronin, une main facétieuse de chez Universal avait écrit dans la fiche biographique du scénariste Chris Morgan qu'il était en train d'écrire le nouveau Conan "que réalisera Paul Verhoeven". Blague ou coquille, il n'en fallait pas plus pour fantasmer à mort. Rappelez-vous, en 1990, après le succès de Total Recall, Schwarzie et Verhoeven devaient faire ensemble Crusade -un film sur les Croisades, of course- sur un script hallucinant de Walon Green (La Horde sauvage). Le projet, trop cher, a capoté. Nous sommes en 2016 et Paul vient de tourner à Paris Elle avec Isabelle Huppert dont le trailer fait craindre un thriller France Télévisions. Allez, fini de déconner, Paul, viens tourner Conan, tout le monde le veut. Même toi comme tu le disais en janvier 2014 : "s'ils me demandent, j'adorerais faire Conan." Bah alors ?

John McTiernan
Après avoir passé un an en prison suite à une sombre affaire d'écoutes téléphoniques, on attend toujours le prochain film de McTiernan. Pour l'instant, le fondateur du film d'action 80's n'a que des ptojets qui puent le DTV (le film de guerre Killing the Butcher, le film de cartel Red Squad, le film d'avions Warbids avec John Travolta) et aucun n'avance concrètement. Quoi de mieux pour faire un come-back que de tourner Conan ? Et ainsi embrasser complètement le côté crépusculaire de Conan the Conqueror, le côté baroud d'honneur, dernier round, ce genre de choses. Imaginez la réunion trente ans après Predator d'Arnold et McT. Imaginez le film-revanche du sublime et mutilé 13ème Guerrier. Imaginez un peu. Par Crom !

Mel Gibson
Non seulement Mel va sortir un nouveau film en 2016 (le film de guerre Hacksaw Ridge avec Andrew Garfield en héros-objecteur de conscience) mais il a donné des conseils à Nate Parker pour The Birth of a Nation, qui vient tout juste de triompher à Sundance. 2016, l'année Mel ? A voir. Mais, sérieusement, qui d'autre que Mel pourra raconter le dernier combat d'un roi âgé défendant un trône fondé sur le carnage des batailles ? Le réalisateur de Braveheart et Apocalypto à la tête d'un Conan. Cherche pas plus loin, Arnold. King Conan (ce titre est décidément plus chouette et cohérent que Conan the Conqueror) pourra vraiment être ton John Rambo (on l'a dit) mais aussi celui de Mad Mel après leur réunion un peu ratée d'Expendables 3.