DR

La trilogie de Christopher Nolan a ses fans et ses détracteurs. Et souvent les deux camps se mettent d'accord sur un point : la voix hyper grave du Batman était un peu trop exagérée. Elle a d'ailleurs été parodiée à de multiples reprises, sans que l'équipe ne justifie pour autant cette décision. Jusqu'à aujourd'hui. En pleine promotion d'Out of Furnace, Christian Bale a révélé à MTV que si le héros change sa manière de parler dès qu'il est dans le costume, c'est de sa faute, pas de celle des scénaristes ou du réalisateur. Il avoue même qu'il a choisi de s'exprimer ainsi « pour ne pas (se) sentir idiot ». Ce qui est assez ironique quand on sait à quel point la voix du personnage a été moquée ces dernières années...« Quand je me suis retrouvé à l'audition, on m'a demandé de mettre le costume de Val Kilmer. Il ne m'allait pas très bien, et quand je me suis levé pour faire le test, je me disais que j'avais l'air d'un idiot. Qui se balade déguisé en chauve-souris ? En mode 'Salut, ça va ? Ne faites pas attention à mon costume'. Je sais bien que le personnage demande cela, on le comprend quand on connait son histoire. Mais je ne me voyais pas le jouer en gardant une voix normale. Je devais me transformer en 'bête' pour y croire. » Et c'est là qu'il a eu l'idée de modifier sa voix. « Quand je suis rentré chez moi, ma femme m'a demandé comment ça s'était passé. Je lui ai rejoué la scène et elle m'a dit : 'Tu l'as foirée, cette audition, hein ?'. Dieu merci, la production a aimé le résultat. »Un bout de l'audition en question est visible ici (elle est disponible au complet sur le coffret collector de la trilogie en blu-ray). La star ajoute que pour Batman vs. Superman, Ben Affleck n'aura pas besoin de changer sa voix. « Ce n'est pas un passage obligé, Ben trouvera sa manière de jouer, s'amuse-t-il. C'était seulement ma vision, j'avais besoin de justifier le fait que ce mec se balade dans un costume de chauve-souris, ce qui, en soi, est plutôt flippant. C'est même carrément de la folie. Mais le personnage trouve justement une méthode pour gérer sa folie. Je ne souhaite que du bonheur à Ben Affleck. Regardez ce gamin, Batkid (le petit garçon qui a ému San Francisco toute une journée dans la peau du super-héros - plus de détails ici). Grâce à lui, on comprend l'importance de Batman. Peu importe qui le joue, ce qui compte, c'est le symbole. Batman est plus grand que n'importe quel acteur, point. Ce gamin s'en fiche de savoir qui est dans le costume. Ce qui compte c'est ce que Batman symbolise, c'est ça qui rend le héros si fantastique. J'ai hâte de voir comment Ben va l'incarner. »Voici la bande-annonce de The Dark Knight, l'épisode où Batman parle le plus avec sa voix grave :