Evidemment, la bande-annonce n’est pas le film. Cela dit, celle du Chevalier Noir en est la parfaite synthèse : même énergie diffuse, même fluidité du montage, même folie des personnages, même montée en puissance et morceaux de bravoures. Tout y est. Jamais la promesse d’une œuvre épique n’a été aussi bien tenue par un long-métrage. En revisitant le mythe de Batman, son alter-ego le Joker et la justice américaine, Christopher Nolan a construit un sommet de pop-culture. En étant un parfait « digest », la bande-annonce le prouve.