VIDEOS - Saga Bourne : de Matt Damon à Jeremy Renner : vous préférez quelle bande-annonce ?

09/02/2012 - 15h13
  • Partager sur :
  • 1
  • © DRSaga Bourne : à cahque film un nouvel enjeu

    La première bande-annonce de The Bourne Legacy a divisé les internautes. Si certains se réjouissent du changement de casting, Jeremy Renner incarnant un nouvel agent surentraîné, d'autres regrettent le héros Jason Bourne incarné par Matt Damon. Certains critiquent plutôt le manque d'originalité de la vidéo, d'autres jugent qu'un quatrième épisode n'apportera rien à la saga, tandis qu'une poignée sont ravis de retrouver l'univers de Robert Ludlum.

    Le principal point positif est que la vidéo peut donner envie aux spectateurs de replonger dans les précédents volets. En comparant ne serait-ce que les bandes-annonces des quatre films, on se rend compte que les enjeux sont très différents à chaque fois. Bien sûr, le changement d'acteur principal marque une coupure radicale avec la première trilogie, mais la bande-annonce inscrit tout de suite l'intrigue de ce spin-off dans la continuité de celles des premiers films. Les précédentes bandes-annonces étaient déjà construites dans le même esprit. Si l'on retrouvait Matt Damon à chaque fois, son personnage était plongé dans des situations nouvelles, créant un effet de surprise. Le montage pouvait permettre quelques clins d'oeil, mais d'emblée, l'idée était de montrer à quel point le héros évoluait d'un épisode à l'autre.

    The Bourne Legacy (que l'on pourrait traduire par L'héritage de Bourne) sortira le 19 septembre. Qu'a légué l'agent amnésique à Jeremy Renner, au juste ? Réponse à l'aide des quatre bandes-annonces de la saga.

  • La mémoire dans la peau (2002)

    La mémoire dans la peau, l'adaptation du roman d'espionnage de Robert Ludlum paru en 1980, est réalisée par Doug Liman. Si l'intrigue du film diffère sur bien des points (elle a été modernisée, déjà, le monde ayant bien changé en vingt ans), la bande-annonce revendique ouvertement le lien avec le livre, et pour cause : c'est un best-seller partout dans le monde.

    Le montage est rapide, l'enjeu est de montrer un personnage surentrainé, mais ayant oublié comment il a obtenu ses capacités. "Le danger, c'est Bourne". En anglais, le film s'appelle The Bourne Identity, ce qui rend le message encore plus évident : l'ex-agent amnésique doit retrouver qui il est.

    Le spectateur peut s'attendre à un thriller rempli d'action, où le héros use plus des poings que des armes. On sait qu'il est une cible, mais de qui ? Pourquoi ? Comme Bourne, très vite, les spectateurs veulent connaître la vérité... Le film rencontre un plus grand succès qu'escompté. Tant mieux, les romans offrent matière à faire des suites.

  • La mort dans la peau (2004)

    Deux ans plus tard, Bourne revient. Le premier volet a bien marché, plus besoin de présenter Matt Damon, ni de faire référence au livre d'origine (de toute façon, l'intrigue se détache de plus en plus de celle de Ludlum). Le héros devient plus indépendant, on le compare moins à James Bond ou Ethan Hunt, preuve que le but du premier volet a été atteint. Bourne devient une référence en matière de personnage de film d'action, plus un héros qui en "imite" d'autres.

    Le changement de réalisateur (Paul Greengrass succède à Doug Liman) se ressent dès cette vidéo : encore plus rapide, le montage montre des courses poursuites, des tirs à l'arme à feu... La situation s'inverse : Bourne, qui était une cible, se transforme en sniper et vise ceux qui lui cachent la vérité.

    L'idée n'est plus de présenter un personnage, mais de montrer qu'il joue vraiment dans la cour des grands, qu'il peut menacer ses adversaires. Il a retrouvé une partie de sa mémoire et toutes ses facultés. Gros succès pour cette suite, la franchise d'Universal est à présent bien installée.

  • La vengence dans la peau (2007)

    Le troisième film se présente comme une conclusion à la saga, où Bourne va "mettre un terme" à "ce qu'ils ont commencé". Voilà qui ne spoile pas grand-chose ! Ainsi, ceux qui ne connaissent pas bien l'univers de l'agent secret peuvent être intrigués. Les autres apprécieront le clin d'oeil aux précédentes bandes-annonces. De cible, Jason Bourne est donc passé sniper, et là, il se permet même de se moquer de ses poursuivants en s'imposant sur LEUR territoire.

    A ce moment-là, on pense découvrir la fin de l'histoire. La boucle sera-t-elle bouclée ? Oui et non : si le héros découvre enfin tous les secrets de son passé, le succès de la franchise engrange une nouvelle suite... qui, suite aux désaccords internes et au départ de Paul Greengrass (suivi de Damon) se transforme en spin-off.


  •  
     
     
     
     
    The Bourne Legacy (2012)

    Du point de vue d'Universal, il y a un vrai challenge à présenter un spin-off de Bourne sans son héros principal. En quelques plans et phrases chocs, la vidéo montre que "Jason Bourne n'était que la partie émergée de l'iceberg" et légitime ainsi l'arrivée d'un autre comédien. Côté réalisation, ça déménage un peu moins que dans les bandes-annonces des précédents volets, même si le film devrait garder une même tonalité que ceux de la trilogie : le scénariste Tony Gilroy est passé réalisateur, ici.

    L'idée est de présenter ce nouveau héros dans la lignée de son aîné. On revient aux combats à mains nues, à l'entrainement très dur des agents. Sans oublier l'action, bien sûr, le rythme allant crescendo, pour se terminer sur des tirs et des explosions.

La première bande-annonce de The Bourne Legacy a divisé les internautes. Si certains se réjouissent du changement de casting, Jeremy Renner incarnant un nouvel agent surentraîné, d'autres regrettent le héros Jason Bourne incarné par Matt Damon. Certains critiquent plutôt le manque d'originalité de la vidéo, d'autres jugent qu'un quatrième épisode n'apportera rien à la saga, tandis qu'une poignée sont ravis de retrouver l'univers de Robert Ludlum.

Le principal point positif est que la vidéo peut donner envie aux spectateurs de replonger dans les précédents volets. En comparant ne serait-ce que les bandes-annonces des quatre films, on se rend compte que les enjeux sont très différents à chaque fois. Bien sûr, le changement d'acteur principal marque une coupure radicale avec la première trilogie, mais la bande-annonce inscrit tout de suite l'intrigue de ce spin-off dans la continuité de celles des premiers films. Les précédentes bandes-annonces étaient déjà construites dans le même esprit. Si l'on retrouvait Matt Damon à chaque fois, son personnage était plongé dans des situations nouvelles, créant un effet de surprise. Le montage pouvait permettre quelques clins d'oeil, mais d'emblée, l'idée était de montrer à quel point le héros évoluait d'un épisode à l'autre.

The Bourne Legacy (que l'on pourrait traduire par L'héritage de Bourne) sortira le 19 septembre. Qu'a légué l'agent amnésique à Jeremy Renner, au juste ? Réponse à l'aide des quatre bandes-annonces de la saga.

Les derniers diaporamas photos cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
eh xianhua dégage de là GROS CON
  • 0
  • 0
Anonyme | le 14/02/2012 à 11h19 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé