Les films de la rentrée 2010

23/08/2010 - 14h20
  • Partager sur :
  • 0
  • Be Bad ! de Miguel Arteta

     

    Synopsis :Tiré du roman Youth in Revolt : The Journals of Nick Twisp de C.D.Payne, Be Bad!  raconte l'histoire de Nick, un ado de 14 ans (Michael Cera) effrayé à l'idée de mourir puceau. Alors que ses parents sont en train de divorcer, il rencontre la jolie Sheeni. Conquis, il va tout faire pour la séduire (et au passage perdre sa virginité), allant même jusqu'à s'inventer un alter ego : François, moustachu et bad boy.

     

    Pourquoi on l'attend :Si la bande-annonce - drôle, crue et tout sauf lisse - tient ses promesses, Be Bad ! pourrait s'avérer un film savoureux, à l'humour noir et au ton enlevé, sur et avec des ados mais pas forcément pour eux. Un vent de fraîcheur plus que bienvenu pour la rentrée, malgré un titre français digne des pires teen movies, loin du subtil titre original (Youth in Revolt). L'idée du film et le casting, de Steve Buscemi à Ray Liotta en passant par le talentueux réalisateur Miguel Arteta (Chuck et Buck), valent aussi le détour. 

     

    Be Bad ! de Miguel ArtetaAvec Michael Cera, Portia Doubleday, Zach Galifianakis, Steve Buscemi..Sortie en salles le 1er septembre 2010

     

     

     

  • Oncle Boonmee d'Apichatpong Weerasethakul

     

    Synopsis :Oncle Boonmee souffre d'une insuffisance rénale. Comme il pratique avec passion le yoga, il est très conscient de son corps. Il sait qu'il va mourir dans 48 heures. Il appelle ses parents éloignés et leur demande de le ramener de l'hôpital pour qu'il puisse mourir à la maison. Là-bas ils sont accueillis par le fantôme de sa défunte épouse, qui est réapparue pour s'occuper de lui. Son fils mort revient aussi de la jungle sous la forme d'un singe.

     

    Pourquoi on l'attend :Du cinéma, du vrai. Palme d'or (logique) du dernier festival de Cannes présidé par Tim Burton, "Oncle Boonmee est un chef d'oeuvre". Un conte sensoriel et envoûtant, sur la mort, le souvenir, la perte. Choc esthétique à ne pas manquer pour sa poésie et son émotion, le film d'Apichatpong Weerasethakul a sauvé une sélection 2010 terne et sans audace. 

     

    Oncle Boonmee d'Apichatpong WeerasethakulAvec Thanapat Saisaymar, Jenjira Pongpas, Sakda KaewbuadeeSortie en salles le 1er septembre 2010

     

  • Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois

     

    Synopsis : Un monastère du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s'installe dans la région. L'armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour...

     

    Pourquoi on l'attend : Le sujet était casse-gueule, Xavier Beauvois s'en tire avec les honneurs. Des hommes et des dieux - qui s'inspire de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu'à leur enlèvement en 1996 - est un huis clos humble, réflexif, et humain. Un long-métrage à la mise en scène sobre sur la foi et le courage qui vaut aussi pour l'interprétation toute en subtilité de son superbe casting, ainsi que pour son ingénieuse photographie signée Caroline Champetier.

     

    Des hommes et des dieux de Xavier BeauvoisAvec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Roschdy ZemSortie en salles le 8 septembre 2010

     

     

     

  • Les Runaways de Floria Sigismondi

     

    Synopsis :Les Runaways a été le 1er groupe de rock entièrement féminin a connaître le succès. Ceci en fit un groupe d'influence. Le groupe fut formé en 1975 sous la houlette du manager Kim Fowley qui pensait juste que de jeunes filles en cuir ça serait vendeur. Elles ont en fait prouvé qu'elles pouvaient être des musiciennes sérieuses et influentes au travers de morceaux comme "Cherry Bomb". Le film retrace plus particulièrement le parcours de Cherie Currie et de Joan Jett, depuis leurs débuts jusqu'à la séparation et la désillusion.

     

    Pourquoi on l'attend :Réunies à l'écran dans Twilight, Dakota Fanning et Kristen Stewart cassent leur image dans Les Runaways. Des rôles rock ‘n' roll, sur des ados de quinze ans rebelles qui deviennent des stars, portent des guêpières sur scène et se mettent à la drogue.De quoi attiser la curiosité, non ? Et puis pour une fois que le cinéma s'intéresse au rock féminin...

     

    Les Runaways de Floria SigismondiAvec Dakota Fanning, Kristen Stewart, Michael ShannonSortie en salles le 15 septembre 2010

     

  • Notre jour viendra de Romain Gavras

     

    Synopsis :Patrick et Rémy n'ont ni peuple, ni pays, ni armée : ils sont roux. Ensemble, ils vont combattre le monde et sa morale, dans une quête hallucinée vers l'Irlande et la liberté.

     

    Pourquoi on l'attend :Romain Gavras, le fils de Costa, s'est déjà fait un prénom grâce aux clips musclés de Justice et M.I.A.. Avec son style ultra violent, le jeune homme, co-fondateur du collectif Kourtrajmé avec Kim Chapiron, n'a eu de cesse de créer la controverse et de provoquer des débats. Qu'on aime ou pas, difficile donc de ne pas être curieux de voir à quoi vont ressembler ses débuts au cinéma. Romain Gavras est-il autre chose qu'un simple roi de la provoc' ? Réponse avec Notre jour viendra, dont le scénario tout plein de roux rappelle son clip Born Free.

     

    Notre jour viendra de Romain GavrasAvec Vincent Cassel, Olivier Barthelemy...Sortie en salles le 15 septembre 2010

     

  • Homme au bain de Christophe Honoré

     

    Synopsis :Entre Gennevilliers et New York, Omar et Emmanuel ne s'épargnent rien pour apporter à l'autre la preuve qu'ils ne s'aiment plus.Pourquoi on l'attend :En embauchant une star de porno (François Sagat) comme acteur principal et en filmant des scènes de sodomie, Christophe Honoré a créé la polémique au festival de Locarno. On attend maintenant de savoir si cette réception tiède d'Homme au bain (nom d'une toile de Gustave Caillebotte) tient seulement à une société bien-pensante, encore choquée de voir du cru sur grand écran. Idée qu'auraient tendance à confirmer les premières critiques, excellentes. La bande-annonce ressemble en tout cas à ce à quoi nous a habitués le talentueux réalisateur des Chansons d'amour : un cinéma beau, émouvant, puissant.

     

    Homme au bain de Christophe HonoréAvec François Sagat, Chiara Mastroianni, Dustin Segura-Suarez... Sortie en salles le 22 septembre 2010

     

  • Wall Street : l'argent ne dort jamais d'Oliver Stone

     

    Synopsis :Wall Street, New York, 2008. Gordon Gekko, un des plus gros requins de la finance, sort de 20 ans de prison. Le temps qu'il faut pour se faire abandonner par ses anciens collègues et par sa fille. Il va tenter de se refaire la main, avec l'aide de son future beau-fils Jacob Moore un jeune trader idéaliste. Mais Jacob va comprendre que Gekko reste maître dans l'art de la manipulation.

     

    Pourquoi on l'attend :Après les décevants World Trade Center et W., Oliver Stone retourne dans le coeur du business new-yorkais pour donner, 23 ans après, une suite forcément très attendue à son mythique Wall Street. Les temps ont changé, la crise est passée par là. Pas très subtil, souffrant de quelques lourdeurs scénaristiques, ce sympathique tract hollywoodien sous forme de « La crise pour les nuls » conserve toutefois un entrain assez contagieux et dispose de dialogues qui fusent et de quelques bonnes vannes.

     

    Wall Street : l'argent ne dort jamais d'Oliver StoneAvec Michael Douglas, Shia Labeouf, Carey Mulligan, Josh BrolinSortie en salles le 29 septembre 2010

     

  • Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu de Woody Allen

    Synopsis :Alfie abandonne sa femme Helena, après quarante années de mariage, pour vivre une relation avec une jeune call-girl. Après une tentative de suicide et une (courte) analyse, Helena s'en remet aux conseils d'une voyante qui lui prédit une histoire d'amour avec un bel et sombre inconnu. Pendant ce temps-là, leur fille Sally, malheureuse dans son mariage, tombe sous le charme d'un ténébreux galeriste tandis que son mari Roy, écrivain dans l'attente d'une réponse d'un éditeur, devient fou de Dia, une mystérieuse jeune femme.

    Pourquoi on l'attend :Autrefois attaché à sa chère New York, Woody Allen ne quitte plus l'Europe. Tant mieux, puisque tourner à Londres lui réussit plutôt bien. Après le délicieux Match Point, le revoilà donc en Angleterre pour Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu, un film "drôle, rythmé, émouvant et relevé d'une petite touche d'ironie, qui parle de sujets graves (mort, vieillesse, adultère, suicide) avec une suprême élégance".

     

    Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu de Woody AllenAvec Anthony Hopkins, Naomi Watts, Antonio Banderas...Sortie en salles le 6 octobre 2010

     

     

     

  • Kaboom de Gregg Araki

    Synopsis :Smith a une vie tranquille : il traîne avec sa meilleure amie, l'insolente Stella, couche avec la belle London, tout en désirant Thor, son sublime coloc', un surfeur un peu simplet. Mais une nuit, sous l'effet de space cookies, il est persuadé d'avoir assisté au meurtre de la Fille Rousse qui hante ses rêves. En cherchant la vérité, il s'enfonce dans un mystère de plus en plus profond qui changera non seulement sa vie, mais aussi le sort de l'humanité.

    Pourquoi on l'attend :Présenté hors-compétition au dernier festival de Cannes, Kaboom est possiblement le plus gros délire cinématographique de l'année. Fidèle à son cinéma subversif, Gregg Araki propose une histoire déjantée, aux couleurs furieusement pop. "Comme si les personnages des Lois de l'attraction s'étaient démontés à l'acide en regardant Twin Peaks, dans une pièce baignée de gaz hilarant. Un sacré pied."

     

    Kaboom de Gregg ArakiAvec Thomas Dekker, Juno Temple, Roxane Mesquida, Kelly Lynch ... Sortie en salles le 6 octobre 2010

     

  • The Social Network de David Fincher

    Synopsis :Comment Mark Zuckerberg, étudiant pas très populaire d'Harvard, a créé dans sa chambre d'université le plus célèbre des réseaux sociaux, Facebook. Mais aussi, et surtout, comment il a arnaqué des frères jumeaux athlètes et beaux gosses, trahi son meilleur ami Edouardo, découvert la vie et les filles à la Silicon Valley et, accessoirement, comment il est devenu le plus jeune milliardaire de l'Histoire.

    Pourquoi on l'attend :David Fincher qui réalise un film sur Facebook. Au début, tout le monde a cru à une blague. Pourtant, The Social Network - inspiré d'un livre de Ben Mezrich - est rapidement devenu un des projets les plus excitants de l'année. Car l'histoire, récit de trahisons, de vol d'idées, de gloire soudaine et de solitude, promet un drame/thriller digne de ce nom. La très efficace bande-annonce du film, bercée au doux son d'une reprise de Creep, a fini de nous convaincre que ce long-métrage pourrait être grand.

     

    The Social Network de David FincherAvec Jesse Eisenberg, Andrew Garfield, Justin TimberlakeSortie en salles le 13 octobre 2010

     

  • The American d'Anton Corbijn

    Synopsis :Après une mission qui a mal tourné, Jack, tueur à gages hors pair, décide de se réfugier dans l'arrière-pays italien. Là-bas il reçoit un nouveau contrat : construire une arme pour Mathilde, une mystérieuse belge. D'habitude si solitaire, il se lie d'amitié avec le prêtre local et débute une liaison avec une belle italienne, Clara. Mais en baissant la garde, il s'expose un peu plus au danger.

    Pourquoi on l'attend :Trois ans ont passé depuis Control, génial biopic sur Joy Division. Anton Corbijn revient pour un nouveau long-métrage avec George Clooney (en « bad guy » torturé) en tête d'affiche. Si l'ancien photographe change totalement de genre, les premières images laissent deviner que le réalisateur n'a pas abandonné son cinéma élégant, gracieux, intense et aux images splendides. La grosse surprise de la rentrée ?

     

    The American d'Anton CorbijnAvec George Clooney, Thekla Reuten, Bruce AltmanSortie en salles le 27 octobre 2010

     

  • Potiche de François Ozon

     

    Synopsis :À la suite d'une grève et d'une séquestration de son mari Robert un riche industriel, Suzanne Pujol se retrouve à diriger son usine de parapluies. Et celle que tout le monde (y compris son despote de mari) prenait pour une potiche, se révèle être une femme de tête et d'action. Mais quand Robert rentre au bercail, en pleine forme, tout se complique. Pourquoi on l'attend :Voir Catherine Deneuve en jogging rouge suffirait presque à nous donner envie de découvrir ce dernier long-métrage de François Ozon. Mais, plus encore, c'est la promesse d'un film décalé et corrosif porté par un casting de luxe, qui nous met l'eau à la bouche. Et pas qu'à nous. Fait rare pour une comédie, Potiche, adaptation d'une pièce de boulevard, fait partie de la sélection officielle de la 67e Mostra de Venise.

     

    Potiche de François OzonAvec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Fabrice Luchini, Karin ViardSortie en salles le 10 novembre 2010

     

  • Le Nom des gens de Michel Leclerc

    Synopsis :L'histoire d'une jeune femme extravertie, Bahia Benmahmoud, pour qui l'engagement politique va jusqu'à coucher avec ses ennemis afin de les convertir à sa cause. Sachant que, pour elle, tous les gens de droite sont des ennemis. Fière des (bons) résultats de sa méthode, elle décide de s'attaquer à Arthur Martin qui, avec un nom pareil, ne peut-être qu'un peu facho. Et pourtant, les apparences sont parfois trompeuses...

    Pourquoi on l'attend :A Cannes, Le Nom des gens a créé le buzz grâce à une apparition savoureuse, dans son propre rôle, de Lionel Jospin. Mais cette cinglante comédie politique est loin de se résumer à une guest-star de renom. Le Nom des gens, à la fois drôle et énergique, dresse "un portrait iconoclaste du récent destin de la gauche française". Derrière tout l'humour et toute l'énergie du film, se cache aussi une certaine nostalgie, celle des années Jospin, avant la réélection de Chirac et celle de Sarkozy. Un film original et cohérent.

     

    Le Nom des gens de Michel LeclercAvec Sara Forestier, Jacques Gamblin, Zinedine Soualem...Sortie en salles le 24 novembre 2010

     

  • Harry Potter et les Reliques de la Mort : Part I de David Yates

    Synopsis :Voldemort est de plus en plus puissant et a désormais le contrôle du ministère de la Magie et de Poudlard. Harry, Ron et Hermione doivent alors trouver le reste des Horcruxes pour, enfin, le vaincre.

    Pourquoi on l'attend :La sortie de la première partie du dernier Harry Potter est forcément un événement. C'est encore David Yates, déjà aux commandes de l'adaptation du 6e tome, qui se charge de conclure les aventures du petit sorcier à lunettes. Tant mieux, son film était le plus réussi de la saga. Les premières images promettent un bon gros blockbuster et un duel au sommet. Et puis, dans le genre, Harry Potter c'est quand même bien mieux que Twilight, non ?

     

    Harry Potter et les Reliques de la Mort: Part I de David YatesAvec Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, Ralph FiennesSortie en salles le 24 novembre 2010

     

  • Scott Pilgrim vs. the World d'Edgar Wright

    Synopsis :Scott Pilgrim, jeune ado un peu paumé, pense avoir rencontré la femme des ses rêves en la personne de Ramona. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que pour conquérir le coeur de sa belle, il doit d'abord vaincre ses sept ex-petits amis, tous plus terribles les uns que les autres.

    Pourquoi on l'attend :Soyons clairs, Scott Pilgrim vs. the World pourrait très bien devenir le film de toute une génération. Savant mélange de maux d'adolescence, de jeux vidéo et de comic book, cette adaptation très visuelle de la BD canadienne du même nom, nous fait carrément saliver. Edgar Wright, à qui l'on doit déjà les cultes Shaun of the Dead et Hot Fuzz, a peut-être concocté le Kick-Ass de cette fin d'année. En plus léger, cela va sans dire.

     

    Scott Pilgrim vs. the World d'Edgar WrightAvec Michael Cera, Mary Elizabeth Winstead, Chris Evans...Sortie en salles le 1er décembre 2010

     

  • Nowhere Boy de Sam Taylor-Wood

    Synopsis :Nowhere Boy est un biopic sur John Lennon, de ses tous premiers pas avec les Beatles jusqu'à leur incroyable succès. Le film raconte surtout comment Lennon, adolescent solitaire, tiraillé entre sa mère et sa tante (à qui il avait été confié), a trouvé refuge dans la musique et dans son amitié avec Paul McCartney.

    Pourquoi on l'attend :Les débuts du mythe Lennon portés à l'écran. Loin des fresques à la Ray et Walk the Line, Nowhere Boy choisit une période et s'annonce plutôt comme le portrait d'un ado paumé qui se trouve dans la musique. Autre source d'excitation, c'est Matt Greenhalgh, plume du magnifique Control sur Joy Division, qui s'est chargé d'adapter pour l'artiste britannique Sam Taylor-Wood le livre de Julia Baird, The Private John Lennon.

     

    Nowhere Boy de Sam Taylor-WoodAvec Aaron Johnson, Kristin Scott Thomas, Anne-Marie DuffSortie en salles le 8 décembre 2010

     

Après un été pauvre en grand cinéma, la rentrée 2010 s'annonce plus enthousiasmante. Une Palme d'Or, de la politique, de la finance, de l'amour, de la magie, John Lennon sans Yoko Ono, Michael Cera avec une moustache, Catherine Deneuve en jogging, Facebook... il y en aura de tous les genres et pour tous les goûts. Passage en revue des nos films les plus attendus de cette fin d'année.

Les derniers diaporamas photos cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé