DR

Le père du Seigneur des Anneaux au cinéma était en visite dans la ville du Pas-de-Calais.

Le cinéaste néo-zélandais Peter Jackson, à qui l’on doit la saga du Seigneur des Anneaux, du Hobbit et le remake de King Kong, s’est rendu jeudi dernier sur les traces du tunnelier Thomas Patrick Walsh, le grand-oncle de sa compagne et co-scénariste Fran Walsh, dans la carrière Wellington à Arras. T.P. Walsh avait participé à l’aménagement de celle-ci pendant la Première Guerre Mondiale, des préparatifs ayant permis de déclencher une offensive sur les lignes allemandes le 9 avril 1917. Peter Jackson s’est alors donné comme mission de retrouver les initiales de Walsh gravées sur les murs de la galerie :

"C'est la deuxième fois que je viens ici. Il y a deux-trois ans, on était venu faire un petit tour ici, jeter un oeil. Cette fois, j'ai pris des vacances pour rester quelques joursBeaucoup de soldats ont laissé des graffitis sur les murs. Mon travail, c'est de parcourir les 20 kilomètres de galerie et d'essayer de trouver l'inscription TP Walsh. Alors je passe tout mon temps à inspecter les parois avec ma lampe torche. C'est comme une mission" explique Jackson au micro de France 3 Nord Pas de Calais.

TP Walsh apparaît même sur une photographie exposée au Mémorial de la Bataille d’Arras. Le maire de la ville Frédéric Leturque s’est alors félicité de recevoir le cinéaste multi oscarisé et en a profité pour lui remettre une médaille.

 

 

Mais cette visite cacherait-elle en réalité la préparation d’un nouveau film de Jackson : "Non, je ne suis pas ici pour un film mais pour retrouver la trace de TP Walsh, c'est pour le plaisir, pas pour mon travail. Mais c'est une histoire incroyable que peu de gens connaissentAlors qui sait..." poursuit le réalisateur. Si Peter Jackson ne semble pas avoir l’intention d’adapter son histoire sur grand écran, il garde un autre projet sous le coude : reproduire à l’identique la carrière Wellington en Nouvelle-Zélande, son pays natal.

Le King Kong de Skull Island sera trois fois plus gros que celui de Peter Jackson

 

A lire aussi sur Première