DR
Visual
Visual
Visual
Visual
Visual
Visual
Visual
Visual
Abaca

PHOTOS - « Merci chéri » : Kate Beckinsale, Anna Mouglalis, Marion Cotillard : quand les actrices tournent pour leurs maris

Helena Bonham-Carter

<strong>Tim Burton</strong> ne semble pas pouvoir véritablement séparer vie privée et travail. Son acteur fétiche, <strong>Johnny Depp</strong> est aussi son meilleur ami et parrain de son fils. Quand il était fiancé à <strong>Lisa Marie</strong>, il lui a offert plusieurs rôles, dans Mars Attacks ! et Ed Wood, notamment. Il tombe amoureux d?Helena Bonham-Carter sur le tournage de La planète des singes. Elle jouera dans tous ses films suivants, n?hésitant pas à s?enlaidir (Sweeney Todd, Alice?) pour les rôles qu?il lui propose. Elle tournera d?ailleurs de nouveau sous sa direction en septembre prochain, dans Dark Shadows, avec (devinez qui ?), <strong>Johnny Depp</strong>. La comédienne semble véritablement inspirer son réalisateur de mari. Film après film, ses rôles sont tous différents. Alors oui, elle dans de toutes les réalisations de Tim, mais on ne peut pas dire qu'à cause de lui, sa carrière stagne, au contraire !

Quand les actrices deviennent les muses de leurs maris réalisateurs

Alors que plusieurs actrices étaient en lice pour les deux rôles féminins principaux du remake de <strong>Total Recall</strong>, <strong>une comédienne non présente dans la liste d?origine a finalement été choisie par le réalisateur</strong> <strong>Len Wiseman</strong>? sa femme ! <strong>Kate Beckinsale</strong> succédera ainsi à <strong>Sharon Stone</strong> dans la peau de l?épouse du héros, incarné dans cette version par <strong>Colin Farrell</strong>.Une situation qui exaspère de nombreux cinéphiles, si l?on en croit les messages assassins postés sur divers blogs à l?encontre de l?actrice. Pourtant, il y a une certaine logique à ce que les réalisateurs aient envie d?offrir des rôles à celle qui partage leurs vies. Par définition, un metteur en scène connaît mieux les talents cachés de sa femme que ceux des autres actrices. Rien d'étonnant à ce qu'il souhaite sublimer celle qu'il aime à l'écran. Ainsi, ce sont souvent des rôles sur mesure qu?ils proposent, comme <strong>Yvan Attal</strong> qui, avec Ma femme est une actrice, s?est en partie inspiré de son quotidien avec <strong>Charlotte Gainsbourg</strong> ou <strong>Samuel Benchetrit</strong> qui a offert des rôles comiques à sa compagne, <strong>Anna Mouglalis</strong>, alors que ses confrères ne lui proposaient que des personnages plus froids.Retour sur quelques actrices qui sont devenues les muses de leurs compagnons, parfois le temps d?un film, parfois beaucoup plus !

Kate Beckinsale

Quand <strong>Kate Beckinsale</strong> a été découverte dans Beaucoup de bruit pour rien, une adaptation de Shakespeare par <strong>Kenneth Branagh</strong> en 1993, qui aurait pu penser qu?elle deviendrait une star de blockbusters grâce à Underworld ? Certainement pas son futur mari, <strong>Len Wiseman</strong>, qui l?a rencontré sur le tournage de ce film, qu?il réalise en 2003. Au départ, c?est elle qui fait crédibilise le projet. Déjà mondialement connue grâce à Pearl Harbor, son arrivée sur <em>Underworld </em>accélère la production, qui peinait à démarrer, le reste de l?équipe étant méconnu (il s?agit du premier film de Wiseman). Depuis, son mari a boosté sa carrière, produisant les trois volets de la saga et choisissant de lui offrir l?un des rôles principaux du remake de Total recall. Car il faut bien dire que les goûts de Kate ne sont pas franchement les mêmes que ceux du public : outre la saga vampirique dont elle est l?héroïne, aucun des films dans lesquels elle a tourné n?ont été un franc succès depuis Aviator, en 2006.

Marion Cotillard

Depuis son Oscar en 2009, <strong>Marion Cotillard</strong> n?a tourné qu?aux Etats-Unis (Public Enemies, Inception?), à l'exception de deux longs-métrages, aux côtés de son compagnon, <strong>Guillaume Canet</strong>. Ils partagent ainsi l?affiche du Dernier Vol, de <strong>Karim Dridi</strong>, puis il lui offre l?un des rôles principaux de son film de potes, Les petits mouchoirs, rien de moins que le plus gros succès français de l?année dernière. Le comédien a expliqué avoir mis un peu de lui dans chaque personnage, et s?être inspiré de traits de caractères de ses amis pour les disperser dans ses rôles. Jusqu?à quel point le personnage de Marie ressemble-t-il à Marion ? Difficile de trancher. Prochaine étape ? Après leur premier bébé, l?actrice repart outre-Atlantique pour jouer dans le troisième volet de Batman, de <strong>Christopher Nolan</strong>. Ce qui devrait laisser tout le temps à Guillaume d?écrire son prochain film? et de lui prévoir un nouveau rôle ? Après un tel succès, pourquoi se priver ?

Charlotte Gainsbourg

Avec Ma femme est une actrice, <strong>Yvan Attal</strong> brouille les pistes. Comment distinguer le vrai du faux dans ce film où il engage son épouse pour jouer Charlotte, une célèbre comédienne, qui a épousé Yvan, le plus heureux des hommes jusqu?à ce qu?il devienne fou de jalousie du trop plein d?attention accordé à sa femme. « <em>Brouiller les pistes me plaisait, </em>expliquait le réalisateur lors de la sortie du film.<em> Quand on fait un film, on fait tout pour faire croire aux spectateurs que l'histoire qu'on leur raconte est vraie. J'ai donc utilisé tous les moyens que je pouvais pour rendre cette histoire la plus crédible possible. »</em> L?expérience a apparemment plu au couple (et aux spectateurs), puisque <strong>Charlotte Gainsbourg</strong> et <strong>Yvan Attal</strong> remettent ça trois ans plus tard avec Ils se marièrent et eurent beaucoup d?enfants. Vivement leur prochain film en duo !

Bérénice Béjo

Cela ne s?invente pas : <strong>Bérénice Béjo</strong> est repérée du grand public par Meilleur espoir féminin, la comédie de <strong>Gérard Jugnot</strong> sortie en 2000 ; un film pour lequel elle sera nommé au César? du meilleure espoir féminin ! En 2005, elle tourne pour <strong>Michel Hazanavicius</strong>, un scénariste qui a fait ses premiers pas derrière la caméra pour Canal + (<em>Le grand détournement</em>), dans OSS 117 : le Caire, nid d?espion, comédie où elle donne la réplique à <strong>Jean Dujardin</strong>. Dans quelques mois sortira The Artist, <strong>un film en noir et blanc porté par la même équipe</strong>, présenté comme un hommage aux films muets. Si la comédienne ne tourne pas dans tous les films de son compagnon, les rôles qu?il lui offrent la mettent toujours en valeur.

Emmanuelle Seigner

Epouse de <strong>Roman Polanski</strong> depuis 1989, <strong>Emmanuelle Seigner</strong> aura finalement tourné dans peu de films de son mari : Frantic, Lunes de FielLa neuvième porte et . Mais à chaque fois, ses rôles de femmes mystérieuses et envoûtantes marquent l?esprit. Pourtant, Polanski a fait tourner d?autres actrices talentueuses, qui plus est de très belles femmes (<strong>Mia Farrow</strong>, <strong>Isabelle Adjani</strong>, <strong>Sigourney Weaver</strong>?), mais les rôles qu?il propose à sa femme sont autant de personnages fantasmés qui crèvent l?écran. De belles déclarations d'amour à sa femme... et au cinéma !

Milla Jovovich

Découverte par le grand public grâce à <strong>Luc Besson</strong> (Le cinquième élément, Jeanne d?arc), on a du mal à imaginer quelle aurait été la carrière de <strong>Milla Jovovich</strong> si elle n?avait pas rencontré <strong>Paul W.S Anderson</strong>. Avec lui, elle a abandonné les films d?auteurs (on oublie vite qu?elle a tourné pour <strong>Wim Wenders</strong>, <strong>Richard Attenborough</strong> et <strong>Spike Lee</strong>) pour se consacrer aux blockbusters, et ça marche : les Resident Evil cartonnent et la jeune femme s?accroche à son mari : ils ont bouclé cette année le tournage des Trois mousquetaires en 3D, relecture du classique d?Alexandre Dumas où elle joue une Milady castagneuse. Doit-elle vraiment remercier son mari pour les rôles qu?il lui a offert ? Ca se discute : sans lui, elle n?aurait plus connu le succès depuis qu?elle est divorcée de Besson. Mais peut-être aurait-elle été approchée par quelques réalisateurs de renom si elle n'avait pas joué dans <em>Resident Evil </em>? Comme on dit, avec des si?

Anna Mouglalis

Devant la caméra de son compagnon <strong>Samuel Benchetrit</strong>, <strong>Anna Mouglalis</strong> est méconnaissable ! Oubliez la beauté froide, égérie de Karl Lagarfeld : dans J?ai toujours rêvé d?être un gangster, elle dévoilait un don certain pour la comédie, rendant hommage à <strong>Charlie Chaplin</strong>, <strong>Buster Keaton </strong>ou encore aux héros de films noirs. Dans Chez Gino, elle accentue davantage cette facette méconnue de sa personnalité, en incarnant un personnage beaucoup plus exubérant, et, il faut bien l?admettre, très drôle ! Qui d?autre que son chéri pouvait offrir un rôle aussi éloigné de son image publique à Anna ? Après avoir prouvé qu?elle avait beaucoup d?humour grâce à lui, elle compte lui rendre la monnaie de sa pièce en lui offrant le premier rôle de son propre film, une histoire de vampires. L?égalité des sexes, dans un couple, c?est important, non ?

Alors que plusieurs actrices étaient en lice pour les deux rôles féminins principaux du remake de Total Recall, une comédienne non présente dans la liste d’origine a finalement été choisie par le réalisateur Len Wiseman… sa femme ! Kate Beckinsale succédera ainsi à Sharon Stone dans la peau de l’épouse du héros, incarné dans cette version par Colin Farrell.Une situation qui exaspère de nombreux cinéphiles, si l’on en croit les messages assassins postés sur divers blogs à l’encontre de l’actrice. Pourtant, il y a une certaine logique à ce que les réalisateurs aient envie d’offrir des rôles à celle qui partage leurs vies. Par définition, un metteur en scène connaît mieux les talents cachés de sa femme que ceux des autres actrices. Rien d'étonnant à ce qu'il souhaite sublimer celle qu'il aime à l'écran. Ainsi, ce sont souvent des rôles sur mesure qu’ils proposent, comme Yvan Attal qui, avec Ma femme est une actrice, s’est en partie inspiré de son quotidien avec Charlotte Gainsbourg ou Samuel Benchetrit qui a offert des rôles comiques à sa compagne, Anna Mouglalis, alors que ses confrères ne lui proposaient que des personnages plus froids.Retour sur quelques actrices qui sont devenues les muses de leurs compagnons, parfois le temps d’un film, parfois beaucoup plus !