DR
DR
DR
DR
DR

PHOTOS - Audi Talents Awards - Catégorie musique: les finalistes

Arnaud Astruc et Benjamin Fournier-Bidoz

Créés en 2007 les Audi Talents Awards récompensent chaque année de jeunes talents dans les domaines de l?art contemporain, du design, de la musique et du court métrage (anciennement de l?innovation sportive). Découvrez les finalistes de la catégorie musique.Ils se sont rencontrés sur les bancs de la fac à Lyon, ont embarqué dans un van une guitare et un piano pour faire, en 2006, un tour d?Europe et d?Afrique ensemble et ont décidé, en rentrant, de faire de la musique leur champ d?action professionnel.Voilà deux ans qu?Arnaud Astruc et Benjamin Fournier-Bidoz (respectivement 31 et 30 ans) s?adonnent pleinement à la musique à l?image. Ils avaient manqué le concours l'an dernier, mais font, cette année, de leur coup d'essai un presque coup de maître. "Nous avons, sur le film long, essayé de raconter une histoire via un mariage d?électro et de musique orchestrale, qui finit dans une libération poétique sur une voix très pure." Une intention, visiblement, assez bien reçue pour leur valoir leur place en finale.

Etienne Forget

Venu à la musique en autodidacte, à la guitare d?abord, à la synthèse, puis au piano, Etienne Forget, 28 ans, aime à cultiver les influences antagonistes du classique et de l'electronic/ambient.Les deux exercices de style proposés cette année au concours Musique lui ont ainsi permis d?exprimer la variété de ses talents. Balayant les visions orchestrale et électro, le spot court lui a suggéré un dessin basé sur des mouvements d'orchestre et des points de rupture électrique. Tandis que le long lui a inspiré un travail plus « ambient » progressivement mis en place autour d'un piano et rehaussé d?un petit soulignement de cordes comme élément de contraste. Le jury a été touché.

Nathan Blais

Autodidacte nourri d?une électro dont il apprécie particulièrement les qualités protéiformes, Nathan Blais a pour la musique une affection multifacettes.Il n?avait pas son Master de Musiques appliquées aux arts visuels en poche qu?il travaillait déjà sur des courts métrages, des pièces de théâtre et des jeux vidéo sans lâcher pour autant son projet solo : « Indiscreet ». Se reconnaissant dans l?esprit Audi de « L?avance par la technologie », le jeune compositeur lyonnais de 25 ans aime à défendre l?idée « qu?en musique, tout est permis. » Utilisant l?image comme une partition, il a essayé, pour le concours, d?être à la fois précis sans ignorer l?ambiance. Tentative appréciée, comme le prouve sa place en finale.

Sébastien Galiana

A 35 ans, le jeune doyen des finalistes promène déjà son petit bagage d?expérience et de distinctions dans l?exercice de sa passion pour la musique à l?image.Compositeur de BO de plusieurs courts et d?un long métrage (« 13 m2 », de Barthélémy Grossmann), il développe de la musique pour des artistes français et internationaux et a créé son propre label (Fondastudios) il y a 7 ans. Il a travaillé dans la publicité, ainsi que pour des one men shows, et a obtenu, en 2008, le prix Sacem pour sa composition dans un clip humanitaire pour l?Armée de Terre. Inspiré par une vidéo qualifiée de « sublime », il a cherché, pour le concours, à souligner l?esprit Audi dans un mélange de sons électro et dubstep mâtinés d?un raffinement piano. Un cocktail au goût du jury qui lui a offert sa place en finale.