Abaca

J’ai quelque chose à dire, clame l’actrice de 3 Billboards.

21 ans après FargoFrances McDomand a reçu un deuxième Oscar de la meilleure actrice cette nuit pour 3 Billboards – Les Panneaux de la vengeance. Comme son personnage dans le film, la comédienne a "des choses à dire". 

Frances McDormand : "Mon modèle c’est John Wayne"

Elle demande d’abord aux actrices, réalisatrices, productrices, auteures etc. de se lever. "Meryl, si tu le fais, tout le monde le fera !", lance-t-elle à sa "concurrente" Meryl Streep, qui était nommée pour Pentagon Papers. Une fois les artistes debout, Frances montre ses consoeurs : "Regardez autour de vous Mesdames et Messieurs. Nous avons toutes des histoires à raconter, des projets à développer. Pas la peine de nous parler dans les soirées comme celle-ci. Invitez-nous plutôt dans votre bureau d’ici quelques jours, ou venez dans les nôtres, afin qu’on en discute. J’ai encore deux mots à vous dire : ‘inclusion rider’". Qu’est-ce que cette "clause d’inclusion" ? Une clause qui peut être mentionnée sur un contrat de film américain demandant à ce que l’équipe (aussi bien les acteurs que la technique) représente un maximum de diversité, et reflète ainsi la démographie.  

3 Billboards, les panneaux de la vengeance : Noir, drôle et violent [Critique]

Un nouveau discours puissante de la part de l'actrice de 60 ans, qui avait déjà créé l'événement en remportant le Golden Globe en janvier.

Golden Globes 2018 : le discours féministe (mais pas politique) de Frances McDormand

Sam Rockwell, son partenaire dans le film, a également reçu un Oscar. Et son discours était mémorable :

Oscars 2018 - Le discours décalé de Sam Rockwell : "Je remercie tous ceux qui ont déjà regardé un panneau"