Tarzan
Warner Bros

Christoph Waltz versus les abdos d'Alexander Skarsgård.

L'histoire est connue : au fin fond de la jungle africaine, un bébé anglais est élevé par des singes et devient Tarzan, seigneur de la jungle. C'est l'idée de départ du roman d'Edgar Rice Burroughs paru en 1912, qui a engendré vingt-trois suites papier et un nombre incalculable de copies. Il paraît que 200 films Tarzan ont été réalisés depuis 1918. En 2016, la 201ème version prend Alexander Skarsgård dans le rôle de Lord Greystoke alias Tarzan. Et voici un deuxième trailer du film, assez long pour s'ouvrir sur l'origine de Tarzan :

C'est donc David Yates (les quatre derniers films Harry Potter et le futur spin-off Les Animaux fantastiques) qui met en boîte ce Tarzan, avec Margot Robbie dans le rôle de la femme de Tarzan Jane et Christoph Waltz dans celui du méchant colon, le capitaine belge Léon Rom, déterminé à conquérir le petit coin de côte africaine que protège Tarzan. Il y a des animaux mystérieux et une tribu africaine étrange, mais malgré l'abondance d'effets numériques (la ruée des vaches) le ton a l'air moins porté vers les cités perdues et les pouvoirs surnaturels que dans les romans. Mais l'ambiance est à l'aventure et on n'est pas non plus dans le réalisme gritty de Greystoke avec Christophe Lambert. Tarzan sortira le 13 juillet prochain en France, et on verra donc à cette occasion ce que Tarzan propose de nouveau.