DR

La comédie à succès de Dany Boon fête ses 10 ans.

Qui aurait pu penser qu’un film sur les Hauts de France (ex : Nord-Pas-de-Calais), deviendrait le plus gros succès de l’histoire du cinéma en France ? Lorsqu’en 2008, Bienvenue chez les Ch’tis sort en salles, l’engouement est si fort que le film de Dany Boon bat tous les records, notamment celui du film le plus vu en France. Mais connaissez-vous si bien que ça cette comédie populaire ?

 

1. Le film de tous les records ?

 

Avec 20,4 millions d’entrées, le Ch’timi dépasse une autre comédie culte : La grande vadrouille (1966) de Gérard Oury, qui avait rassemblé 17 267 607 spectateurs. Il a depuis été relégué à la 3ème place des plus gros succès français avec le carton d’Intouchablesd’Olivier Nakache et Éric Toledano, qui a rassemblé 19 490 688 curieux, en 2011.

S’il ne dépasse pas les 21,7 millions de spectateurs de Titanic, qui trône en tête du box-office français depuis 1998, la comédie de Dany Boon bat néanmoins le film de James Cameron au box-office et dans les ventes de DVD. Le film a également été diffusé 4 fois à la télé, une fois chez Canal + et trois fois chez TF1. Et il a à chaque fois cartonné. 

Avec pour budget seulement 11 millions d’euros, Les Ch’tis a amassé un total de 245 millions d’euros. Il a permis à Dany Boon de devenir l’acteur le mieux payé de France puisqu’il a touché près de 26 millions d'euros pour avoir joué, réalisé et produit le film. Du jamais vu en Europe. Aujourd’hui Dany Boon est le deuxième réalisateur français le mieux payé et figure à la quatrième place dans le classement des personnalités préférées par les français. 

Conscient du succès, le réalisateur a tenu à ce que tous les bénéfices des produits dérivés du film soient reversés à la fondation Ch’ti Fonds qui a distribué plus de 200 000 euros, sur 5 ans, à des associations sociales et humanitaires de l’ex région Nord-Pas-de-Calais.

 

Luc Besson est le réalisateur de film français le mieux payé en 2017

 

2. Kad Merad n’était pas le premier choix de Dany Boon

 

C’est à Daniel Auteil que Dany Boon a pensé pour incarner Philippe Abrams, mais il n’était pas disponible. Il s’est ensuite rabattu sur José Garcia pour finalement choisir Kad Merad. La production (Pathé) a proposé le comédien qui à l’époque n’était pas aussi célèbre qu’aujourd’hui. L’intéressé se souvient que ses relations avec le réalisateur n’ont pas toujours été au beau fixe : "Dany savait exactement ce qu’il voulait. Et il me cassait les pieds pour l’obtenir."

 

Michel Galabru avait refusé les Ch'tis, mais...

 

3. Michel Galabru a reçu un cachet bien juteux

 

Si ce film est devenu culte, c’est notamment grâce un homme : Michel Galabru. Mais ce n’était pas gagné pour le réalisateur d’avoir le comédien sur son plateau, puisque l’acteur n’était pas satisfait de son petit rôle. "J'ai dit à Dany Boon que jouer une journée ne m'intéressait pas, racontait-il en 2015. On m'a à nouveau téléphoné. Boon a insisté et a doublé mon cachet. On m'a donné un bon salaire, très intéressant et ils m'ont trouvé cette réplique à la con".

C’est ainsi que le film aura sa fameuse réplique "C’est le Noooord".

 

Décès de Michel Galabru : Kad Merad se souvient de son partenaire des Ch’tis

 

4. Les comédiens ont donné de leur personne

 

Pour rappel, Philippe Abrams (Kad Merad) est directeur d’une agence postale. Lors du tournage des séquences d’une autre scène culte du film, celle de la tournée du facteur, Dany Boon et Kad Merad n’ont pas vraiment eu besoin de jouer la comédie quant à leur taux d’alcoolémie. Les deux hommes étaient véritablement éméchés, et ont réellement dû se soulager dans le canal de la Colme, devenu un lieu incontournable de Bergues.

No video provider was found to handle the given URL. See the documentation for more information.

 

5. Bergues est devenue une ville touristique

 

10 ans après, la « Ch’ti mania » fait toujours rage. Principalement tourné à Bergues, la ville accueille chaque année encore quelques touristes venus pour découvrir les lieux de tournage. S’il ne reste plus grand chose du film dans la ville, nombreux sont les visiteurs qui viennent à Bergues pour visiter le beffroi, qui doit être restauré pour pouvoir accueillir les nombreux curieux. Comptant 2000 visiteurs jusqu’en 2008, le carillon été pris d’assaut depuis. Jusqu’en 2010, il accueillait plus 35 000 personnes par an. Aujourd’hui 10.000 se pressent dans le bâtiment enregistré au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

6. Tous les films de Dany Boon sortent en février

 

Depuis 10 ans, le nordiste reproduit exactement le même schéma marketing avant la sortie d’un nouveau film. Et visiblement ça paye. Avant-premières dans toute la France, sortie prématurée dans le Nord (une quinzaine de jours avant la date nationale), omniprésence dans les médias et une programmation pendant les vacances d’hiver : Dany Boon semble avoir trouvé la recette magique pour que ses films marchent. La preuve en chiffre, puisque Rien à déclarer a fait 8,1 millions d’entrées en 2010, Supercondriaque a réuni en 2014 5,2 curieux dans les salles obscures, et Raid Dingue 4,5 millions de personnes l’an dernier. L’histoire risque de se répéter une nouvelle fois avec La Ch’tite famille qui sort demain en salles.

 

7. Les ventes de Maroilles ont explosé

 

« Chest moins fort dans l’bouc que l’odeur ».

Célèbre pour être l’un des fromages les plus odorants de la région, le maroilles a aussi été victime du succès du film sorti en 2008. Les artisans fromagers se sont aperçus d’une hausse des ventes de 20 à 30%, permettant de faire vivre plus de 2000 personnes dans la région.

 

Dany Boon retourne chez les Ch'tis mais le remake de Will Smith tombe à l'eau

 

8. Dany Boon a dit « non » à Will Smith

 

Bienvenue chez les Ch’tis a également eu beaucoup de succès à l’international, notamment en Europe, en Allemagne (2,4 millions d’entrées) et en Belgique (1,1 million). Un remake du film a également été produit en Italie. Intitulé Benvenuti al Sud (Bienvenue dans le sud), le film raconte l’histoire d’un Milanais qui quitte le nord de l’Italie après s’être fait muté dans le sud. Il faut aussi savoir que le long-métrage s’est exporté outre-Atlantique mais sans succès. Welcome to the Sticks (Bienvenue chez les Sticks) aurait pu être le titre du remake américain, mais il n’a jamais été tourné. Pour cause, après avoir rencontré Will Smith et des producteurs de la Warner Bros. pour valider ce projet, Dany a refusé coup sur coup trois scénarios. Début 2015, il annonçait officiellement que Les Ch’tis US était tombé à l’eau.

 

Pas de remake américain pour Bienvenue chez les Ch'tis

 

9. Le film est à l’origine d’une nouvelle récompense aux César

 

En 2009, Dany Boon était déçu de ne voir qu’une seule nomination pour son film aux César (meilleur scénario). Il a été encore plus déçu lorsqu’il est reparti les mains vides, battu par Marc Abdelnour et Martin Provost pour Séraphine. Il avait d’ailleurs tenu à exprimer son mécontentement : "Il n'y a qu'à regarder cette année, il n'y a que deux nominations pour des comédies, sur 100 nominations. Je ne trouve pas ça normal et je dis que je n'ai pas ma place dans une soirée qui boycotte, elle, les comédies".

Peu de temps après ça, Alain Terzian, président de l’Académie des arts et techniques du cinéma, qui organise les César, l’informe de l’éventuelle création d’une récompense pour les comédies de grand public. A la suite de ça, Dany Boon ravale sa fierté, enfin presque. Lorsqu’en 2010 le comédien monte sur scène pour remettre le César du meilleur premier film. Vêtu d’un bas de jogging, il remet de l’huile sur le feu en déclarant : "Il faut savoir aussi reconnaître le succès, le plébiscite. On fait du cinéma pour le public. Dommage : c’est la fête du cinéma et on n’y est pas."

Il obtient finalement gain de cause cette année puisque pour la première fois, le César du Public sera décerné à un film français. Ce prix récompensant le long-métrage qui a fait le plus d’entrées pendant l’année sera remis à Raid Dingue, de Dany Boon, puisqu’il a enregistré plus de 4,6 millions d’entrées. « Tout vient à point à qui sait attendre ».

 

Si le César du public avait été créé plus tôt, quels auraient été les gagnants ?

 

10. Le nord pour faire rire

 

Dany Boon l’a bien compris : pour faire rire, rien ne vaut l’autodérision. Après l’immense succès de Bienvenue chez les Ch’tis, en 2008, le réalisateur-comédien revient cette année avec une nouvelle histoire de Ch’tis, dans La Ch’tite famille. Une fois de plus Dany Boon s’attache à mener la vie dure aux clichés, dans une comédie déjantée où il parle de ce qu’il connaît le mieux : sa région natale. Faire rire avec bienveillance, c’est sans doute ça la clé du succès de Dany Boon.

 

La Ch’tite famille, de Dany Boon, avec Laurence ArnéValérie BonnetonLine Renaud et Guy Lecluyse, en salles dès demain.

Bande-annonce