World War Z : que nous apprend la bande-annonce ?

World War Z : que nous apprend la bande-annonce ?

La bande-annonce de World War Z, de Marc Forster (Quantum of Solace) est tombée cette nuit, après une semaine de révélations plus ou moins conséquentes. Lundi, Entertainment Tonight mettait en ligne un montage de quelques secondes du film. Si l’on n’y voyait pas grand-chose, la vidéo confirmait tout de même un élément important : l’intrigue principale est différente de celle du livre de Max Brooks.  Comment adapter un roman dont le héros est invisible ?Max Brooks, le fils de Mel Brooks, a écrit deux ouvrages sur les zombies qui ont connu un certain succès : Guide de survie en territoire zombie, en 2003, et World War Z : une histoire orale de la guerre des zombies, en 2006. La Paramount a tout de suite acheté les droits d’adaptation de ce second roman, qui suit un homme chargé de récolter les témoignages de survivants de la guerre des humains contre les zombies. A travers les récits de personnes situées aux quatre coins de la planète, le lecteur commence à comprendre comment une épidémie a pu se propager extrêmement rapidement d’un continent à l’autre et transformer les humains en infectés sanguinaires. Grâce à ce principe, le livre fait passer des messages politiques, puisque sans les trafics d’organes et d’humains, la pandémie n’aurait pu se propager aussi vite, par exemple.Le personnage principal de ce livre est donc l’homme qui récolte les témoignages, mais la particularité de la construction de ce roman est qu’on ne sait quasiment rien de lui. Il est là pour poser des questions aux survivants et non pas raconter sa propre histoire. Comment transformer ce personnage invisible en héros de film ? En l’entourant d’une famille et en le plongeant au cœur de l’action, répond la première bande-annonce.Une décision qui énerve passablement certains lecteurs, puisque ce changement de scénario modifie tout bonnement le concept du livre. Mais il permet d’offrir un rôle conséquent à Brad PittBrad Pitt, sauveur de l’humanité ?Au point que dans ces premières images, son personnage est carrément présenté comme le sauveur de l’humanité par la voix off d’Entertainment Tonight ! Cela ne veut pas dire que ce sera le cas dans le film, la chaîne voulant surtout mettre en avant la star hollywoodienne.Par contre, ce qui est certain, c’est que Gerry Lane, son personnage, va tout faire pour sauver au moins sa famille. Un peu comme dans La Guerre des Mondes, avec Tom Cruise, qui suivait déjà un père cherchant à protéger ses enfants de l’invasion des extra-terrestres. Ainsi, d’emblée, son humanité est mise en avant, et elle s’oppose bien sûr à l’absence de sentiment des zombies qui attaquent sans réfléchir. De plus, en plongeant son héros au cœur de la catastrophe, le scénario permet aux spectateurs de s’identifier à un personnage récurrent. C’est plus simple que de multiplier les histoires, comme dans le livre.Ce n’est pas pour rien que la première image du film est la suivante : Brad, paniqué, essaye de protéger sa femme et ses filles, alors que l’armée et la police font évacuer une rue…Les Z, des Zombies qui courent, nagent et… se suicident ?Une fois passé le choc du changement d’intrigue, il s’avère que le peu de zombies qu’on aperçoit respecte les descriptions du bouquin. Ils sont montrés en groupe, très rapides, avançant droit devant eux quitte à sombrer dans le vide (deux plans évoquent cette idée dans la vidéo). Aucune once d’intelligence, aucune organisation, mais leur surnombre les rend quasiment impossible à éviter et ils se propagent, comme un virus.On se demande du coup si le film reprendra l’un des principes du livre : plonger les zombies dans l’océan. Il semblerait bien que oui : on entrevoit ici que l’un des réflexes des gens lors des attaque est de se réfugier en pleine mer. Notamment sur un porte-avion où le personnage de Brad et sa famille sont recueillis. Mais y seront-ils réellement en sécurité ? La scène participe à rendre ce trailer si anxiogène : les zombies semblent être capables d’attaquer partout.A quoi ressembleront vraiment les zombies ?Autre source d’étonnement : on ne voit qu’un infecté en gros plan (lors de la scène sur le toit), mais il court après Brad et apparait tellement rapidement qu’on ne distingue pas bien ce qui le différencie des humains. Pourquoi cette première vidéo ne nous montre-t-elle pas un Z de plus près ? Sans doute pour insister sur l’idée, déjà évoquée plus haut, que les zombies se déplacent en groupe ?Ou peut-être que les effets-spéciaux ne sont pas tout à fait bouclés ? Le film sortant dans plus de sept mois, la phase de postproduction n’est sans doute pas terminée. Et puis l’équipe du film veut peut-être garder le meilleur pour la fin et ne montrer ses créatures que plus tard dans la promotion ? Ce serait une manière d’attiser la curiosité du public.Entre James Bond et 28 jours plus tardAutre détail étonnant de ce premier montage : on ne voit pas tellement d’image des zombies dans les autres pays. L’épidémie étant mondiale, on aurait pu découvrir des infectés à Paris, Tokyo, dans le Sahara, à Sydney et dans le pôle Nord, mais seuls quelques plans à la fin évoquent le Moyen Orient. Une carte nous montre bien que le conflit entre humains et Z est mondial, mais peu d’images évoquent cette idée. Afin d’éviter un côté « catalogue » ? De garder le meilleur pour la suite ? De s’adresser d’abord au public américain ?D’après le pitch officiel, le héros voyagera pourtant bien de ville en ville : "Un homme (Brad Pitt) se lance dans une course contre la montre pour aider le monde à surmonter ses divisions et faire face à l'apocalypse. Dans tous les pays, par tous les moyens, chacun devra se battre car l'humanité n'a plus qu'un espoir de survie, la guerre." World War Z, un film politique ?Comme on le soulignait le plus, le livre propose pas mal de réflexions politiques. A première vue, le film suivra cette idée. Le plan de fin avec les Z qui forment une pyramide « humaine » laisse entendre qu’ils ont été parqués, enfermés derrière ce mur gigantesque. On remarque que les autorités ne parviennent pas à faire face aux invasions, que les dirigeants ont du mal à communiquer entre eux pour s’organiser. Un plan montre des policiers chargés de cacher en lieu sûr un symbole de l’histoire américaine : la déclaration d’indépendance.Le côté politique de l’intrigue est juste évoquée ici. Il pourrait pourtant avoir une certaine importance dans le montage final.Et maintenant ?Entre les premières images et la bande-annonce, la production a mis en ligne un poster teaser plutôt banal, qui est devenu la risée du Web, le Z géant évoquant plus Zorro que les zombies. Une chose est sûre, cette adaptation est attendue au tournant. A cause de Brad Pitt, bien sûr, qui a habitué les spectateurs aux films ambitieux. Parce que le roman a connu un certain succès et que de nombreux lecteurs ont déjà leur propre idée de l’histoire. Mais aussi pour les différents problèmes rencontrés durant le tournage, qui ont entaché la réputation du film. Si la bande-annonce semble avoir rassuré ceux qui s’attendaient à un désastre, elle a dérouté une partie des lecteurs du livre de Max Brooks et éveillé la curiosité des autres. Aucun doute que les prochaines vidéos en montreront davantage...World War Z sortira le 24 juin 2013.

Commentaires

A voir aussi

Ligatus

Prochainement au Cinéma

Les plus vues