Wayne’s World a 25 ans : Les coulisses de la scène "Bohemian Rhapsody"

Wayne’s World a 25 ans

"Les gars n’arrêtaient pas de se plaindre qu’ils avaient mal à la tête", s’amuse la réalisatrice.

Le 14 février prochain, Wayne’s World fêtera ses 25 ans. La comédie avec Mike Myers et Dana Carvey, inspirée par leurs sketchs du SNL, a connu un gros succès à sa sortie, rapportant plus de 180 millions de dollars dans le monde (pour une vingtaine de budget). Si bien qu’elle a eu droit à une suite très rapidement : Wayne’s World 2 est sorti fin 1993. Entertainment Weekly a rencontré Penelope Spheeris, la réalisatrice du premier volet, et elle n’est pas avare en anecdotes. "Megateuf ! Excellent !"

Suicide Squad, Highlander, Shaun of the Dead… Quand Queen fait bouger le cinéma

"On m’a dit qu’à Aurora, Illinois, ils prévoient de célébrer cet anniversaire en grandes pompes, explique-t-elle, impressionnée. Ils pensaient d’abord organiser des événements pendant un mois, mais finalement, croyez-le ou non, ça va durer 6 mois. Ils démarrent leur hommage en février, et vont le terminer le 4 juillet avec une session de 'headbanging' géante sur l’air de 'Bohemian Rhapsody'. Ils espèrent réunir un maximum de monde pour secouer la tête tous ensemble sur cette chanson. C’est dingue !"

Wayne's World

Justement, à propos de "Bohemian Rapsody", la réalisatrice a détaillé le tournage de la séquence inoubliable où Wayne et ses copains "headbanguent" sur la chanson culte de Queen"Je crois que tout le monde s’en souvient car cette scène représente parfaitement la joie de vivre de la jeunesse. La chanson participe évidemment à faire ressentir ça : l’écriture de Freddie Mercury est si précise, elle colle parfaitement à cette idée. Quand on a tourné cette séquence, les gars n’arrêtaient pas de se plaindre qu’ils avaient mal à la tête à force de la secouer en rythme. On devait tourner de nombreux plans avec des angles de caméra différents et Mike se plaignait que ça lui faisait mal et qu’il avait besoin d’Advil. Sur le moment, avec Dana, ils ne trouvaient pas ça drôle, ils me demandaient 'mais pourquoi on s’inflige ça ?' et finalement, c’est le passage dont les spectateurs se souviennent le mieux. On l’a bien vu lors des premières diffusions du film : au moment où la chanson démarre et que les gars commencent à bouger la tête, le public s’éclate. C’est là que j’ai su qu’elle fonctionnait parfaitement. On a tous participé à créer cette scène, c’était une idée commune. Le choix du morceau 'Bohemian Rhapsody', par exemple, revient à Mike."

Au cours de l’entretien, Penelope Spheeris revient sur d’autres désaccords avec l’acteur principal, confirmant qu’elle n’a pas réalisé la suite de Wayne’s World à cause des nombreux conflits survenus entre elle et Mike Myers sur le tournage du premier. Mais 25 ans plus tard, il n’y a plus aucune rancune. "Sans Mike, déjà, il n’y aurait eu de film (car il était à l’origines des sketchs, ndlr). Donc oui, j’ai été évincée de la suite, mais au final, j’ai pris ça comme une leçon de vie. Je suis devenue plus forte grâce à cette expérience. (…) Je lui ai pardonné depuis le temps. Surtout depuis qu’il a fait Austin Powers. En le voyant dans ce film, je me suis dit que je ne pouvais pas rester fâchée avec quelqu’un d’aussi talentueux, capable d’amuser autant de monde. C’est ce que je pense toujours : ‘Ce mec est un génie’."

Retour vers le futur, Halloween, Wayne's World, Blade Runner : L’avant/après des lieux de tournage cultes

Commentaires

Prochainement au Cinéma

A voir ailleurs sur le web

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Petit paysan
Otez-moi d'un doute
Mary