EXCLU VIDEO : Gaspar Noé répond aux critiques

05/05/2010 - 15h24
  • Partager sur :
  • 3

Gaspar Noé répond aux critiques négatives sur son film choc Enter The Void

C'est la polémique de la semaine. Enter the void a divisé les critiques. Ceci dit c'est une habitude : on se souvient des polémiques sur Irréversible ou de la vague de violence critique contre Seuls contre tous. Comme ses précédents films, le nouveau trip de Gaspar Noéne laisse personne indifférent. Là où certains crient au chef d'oeuvre, d'autres ne voient qu'un nanar puéril.
Nicolas Schaller du nouvel observateur considère que Noé, "expérimentateur génial mais provocateur puéril, (...) se perd dans son grand huit hallucinatoire où s’entremêlent chocs traumatiques, Œdipe mal digéré et fantasmes sexuels. Ressasse les mêmes gimmicks visuels". Télérama, sous la plume de Samuel Douhaire, va plus loin et propose au spectateur un jeu rigolo : "Pour passer le temps - la plaisanterie dure tout de même deux heures et demie -, amusez-vous à deviner dans quel trou la caméra volante de Gaspar Noé va finir par plonger. Cuvette des WC, bouche d'égout ou vagin, vous avez le choix".
Plutôt que de trancher, d'ajouter un avis (subjectif) à ce déluge, on a décidé de donner la parole à Noé, histoire qu'il réponde aux journalistes et surtout qu'il nous dise ce que les mauvaises critiques provoquent chez lui.

PHOTOS - Gaspar Noé : il parle d'Enter the void

VIDEOS - Enter the void : les deux premiers teaser

Gaspar Noé : et s’il réalisait un porno en 3D ?

  • 3
Prochainement au cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
Ne change surtout pas Gaspar, on t'aime comme tu es et on aime tes films !
  • 0
  • 0
Anonyme | le 06/05/2010 à 14h14 | Signaler un abus
Votre réponse...
articule !
  • 0
  • 0
Anonyme | le 05/05/2010 à 17h21 | Signaler un abus
Votre réponse...
SOS Orthophoniste !!!
  • 0
  • 0
Anonyme | le 05/05/2010 à 16h48 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé