Une action judiciaire contre le deal de Netflix pour The Irishman de Scorsese ?

scorsese-irishman.jpg

Les distributeurs se rebiffent.

Au lendemain de l’annonce d’un contrat exclusif signé par Netflix pour la diffusion du très attendu The Irishman, le film de gangster de Martin Scorsese avec Robert De Niro dans le rôle principal, Variety révèle que la société STX envisagerait une action légale contre cet accord négocié par le producteur mexicain Gaston Pavlovich. 

Netflix diffusera en exclu The Irishman, le prochain Scorsese avec Robert De Niro

En effet, comme nous le rapportions l’an dernier, STX Entertainment a acheté l’ensemble des droits de distribution du film, en dehors des Etats-Unis, lors du dernier Festival de Cannes. Et ce en posant un chèque de 50 millions de dollars sur la table. Or, Pavlovich, à travers sa société Fabrica de Cine, aurait signé un nouveau contrat avec Netflix. "STX ne commente pas les rumeurs ou les questions relatives à un litige", a déclaré la société dans un communiqué laissant entendre qu’elle pourrait porter l’affaire devant la justice. 

Variety a contacté plusieurs distributeurs (en Italie, au Benelux et en Asie) ayant acheté les droits du films. Ils se plaignent d’être sans nouvelles et espèrent bien que leur contrat sera respecté. Pavlovich, de son côté, affirme qu’il restera producteur de The Irishman et qu’il est en négociations finales avec Netflix. Le deal ne serait donc pas officiellement bouclé ? 

Martin Scorsese signe avec Netflix mais n'aime pas regarder des films sur sa télé

Si Netflix est entré dans la danse, c’est aussi que Pavlovich et Fabrica de Cine ont (avec d’autres investisseurs) perdu des dizaines de millions de dollars sur Silence, le dernier Scorsese qui est un énorme échec au box-office. Le drame religieux a coûté 46,5 millions de dollars, sans compter la promotion, et n’a récolté que 7 millions dans les salles américaines. 

En parallèle, le budget de The Irishman a grimpé à 125 millions de dollars, soit 25 de plus que ce qui était prévu au départ. Une inflation notamment due au coût des effets spéciaux nécessaires pour rajeunir De Niro, qui doit retrouver Al Pacino (et Joe Pesci ?) dans ce film racontant les confessions du tueur à gages Frank "The Irishman" Sheeran sur son lit de mort. 

Une technologie similaire à Rogue One pour rajeunir Robert De Niro dans The Irishman

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Apportez-Moi La Tête D'Alfredo Garcia
Le Consul de Bordeaux
L'Oeil du Cyclone