Flou de toi
StudioCanal

Ces mélodies, créées pour le bien de films, ont le potentiel de vrais tubes.

Dans Guy, son deuxième film de réalisateur, Alex Lutz incarne le personnage de Guy Jamet, un chanteur de variétés. Un film rythmé par des mélodies pop composées spécialement pour Guy par le duo de musiciens Romain Greffe et Vincent Blanchard.

D’autres films ont réussi à faire de vrais faux tubes. Sélection.

That thing you do ! par The Wonders

Le joli premier long de Tom Hanks, sorti en 1996, raconte l’odyssée d’un groupe de rock dans l’Amérique innocente des années 60. Leur tube, That Thing You Do !, aurait atteint la deuxième place du Billboard de l’été 1964, d’après le livret du CD de la BO.

Stonehenge par Spinal Tap

La chanson symbole du (faux) groupe de metal épique de David St Hubbins et Nigel Tufnel. Stonehenge mélange légende celtique et ampleur lyrique. Le couac de la chanson en live – avec son Stonehenge très miniature – est aussi un symbole.

Pop goes my heart ! par PoP

En 2007, à l’époque du film Le Come-Back avec Hugh Grant, les années 80 n’étaient pas encore l’univers de référence de la pop culture. C’est sans doute pourquoi le clip de Pop goes my heart est aussi daté. La chanson, elle, restera à jamais dans votre tête pour y faire pop.

Christmas is all around par Billy Mack

Une vieille gloire des swinging sixties (genial Bill Nighy), réchauffe le vieux tube de sa jeunesse sauvage à la sauce Noël. Ca aurait pu être ringard, c’est devenu le leitmotiv de Love Actually. Et un classique : « I can feel it in my fingers… »

Flou de toi par Gilles Gabriel

Le petit-cousin oublié de David et Jonathan, c’est Gilles Gabriel – ou plutôt Nicolas et Bruno, les immortels auteurs de Message à caractère informatif, qui ont filé un blouson Teddy à Alain Chabat pour lui faire chanter un slow terriblement 80s dans La Personne aux deux personnes.