DR

De Dunkerque à Valérian en passant par A Monster Calls et Divines, voici 10 trailers qui ont marqué l’année.

Tous les tops de Première sont à retrouver ici

Kubo et l’armure magique (janvier)
L’année était riche en films d’animation intéressants. Les bandes-annonces du Monde de Dory et de Vaiana étaient par exemple mignonnes à souhait, celle de La Tortue Rouge ou celle de Ma Vie de Courgette, plus poignantes, et les premières images de Lego Batman (qui sortira en février 2017) drôles et décalées. Kubo et l’épée magique a la palme de la bande-annonce la plus poétique. Le nouveau film d’animation de Laïka (Coraline), mélange de stop-motion et de 3D, s’inspire des contes du Japon médiéval et suit un jeune villageois dont le quotidien sans histoire est bouleversé par un esprit très ancien. Stylisée, la première vidéo dévoilée en tout début d’année mélangeait magie, combats de samouraïs, monstres et origami. Les suivantes étaient également très jolies, remplies d’idées originales, et de différentes techniques d’animation. Sans oublier une pointe d’humour. Sorti en septembre, le film était à la hauteur des attentes.

Rogue One : A Star Wars Story (avril)
“Je me rebelle”. Au printemps, Disney a surpris les fans de Star Wars en proposant une première bande-annonce de Rogue One plus proche des thématiques d’un film de guerre que d’un épisode de la saga de George Lucas. La vidéo place le personnage de Felicity Jones comme l’héroïne de cette histoire de criminels, chargés par les rebelles de voler les plans de l’Étoile Noire. Le ton est bizarre, ou au moins déroutant : on y retrouve tous les ingrédients de la saga Star Wars mélangés à des éléments de films de guerre, voire de casse. De l’inédit, dans un univers où il est très difficile de sortir du cahier des charges. Il faudra juger en salles, mais Gareth Edwards semble avoir réussi à imposer sa patte. Le bruit de l’alarme en milieu de vidéo achève de rendre le tout très oppressant.

Cinq questions que pose le trailer de Star Wars Rogue One

Quelques minutes après minuit (avril)
Fin 2015, les premières images de Quelques minutes après minuit, l’adaptation du roman de Patrick Ness par Juan Antonio Bayona (L’Orphelinat, The Impossible), étaient mises en ligne. Poétique et intrigant, le premier teaser du film a été suivi d’une véritable bande-annonce encore plus réussie promettant un drame poignant. "Cet arbre est incroyable, s’exclame la mère du jeune garçon, jouée par Felicity Jones au début de cette vidéo au montage sobre. Il a des milliers d’années". Son fils est fasciné par sa présence. "Wow !", lâche-t-il à cet être géant qui "connaît tout" de lui. "Wow, en effet !, lui répond l’arbre avec la voix grave de Liam NeesonBien sûr que tu as peur. Mais tu vas t’en sortir, dépasser tout ça. C’est pour ça que tu m’as appelé". 

Divines (juillet)
Tout est présent dans cette bande-annonce de Divines, premier film générationnel et pêchu de Houda Benyamina, qui a triomphé à Cannes. La tchatche culte ("T’as du clitoris, j’aime bien"), l’énergie folle, l’émotion brute… La promesse d’un "Scarface au féminin" est respectée et suscite indéniablement l’envie. C’est d’autant plus réussi que la bande-annonce n’est pas mensongère : "Divines carbure à une énergie de cinéma folle, qui n'a peur de rien, pas même de faire des montages au son du Requiem de Mozart mixant des scènes de danse contemporaine et un entraînement à la boxe". 

Rencontre avec les trois héroïnes de Divines

Dunkerque (août)
Ce n’est qu’un teaser et pourtant, il est assez puissant pour troubler les spectateurs. En quelques plans fixes et très larges, funèbres et déshumanisés, la première vidéo de Dunkerque, de Christopher Nolan, parvient à transmettre le poids d'une tragédie à venir. Seul le nom du réalisateur est précisé, son casting (tout ce même composé de Tom HardyCillian MurphyMark RylanceKenneth Branagh…) étant gardé pour plus tard. La Warner Bros a en effet teasé le film de guerre du réalisateur de The Dark Knight très tôt, près d’un an avant sa sortie (le 19 juillet 2017). Depuis, on a hâte d’en voir plus, et ce même si le jeu maladroit d’un figurant nous a un peu gâché la fête...

Mademoiselle (septembre)
Esthétiquement renversant, Mademoiselle se déroule durant les années 30, en Corée, durant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Son but : la faire interner et toucher le magot. Mais les deux femmes s'éprennent l'une de l’autre et les plans de chacun vont changer… Le premier teaser du film de Park Chan-wook (Old BoyStoker), mélange de plans mystérieux et d’érotisme, est aussi alléchant qu’intrigant. Quelques mois plus tôt, c’est un autre film coréen, The Strangers, qui frappait les spectateurs avec des teasers puis une longue bande-annonce étranges et stressants

Logan (octobre)
"
Parfois, quand un film est différent, le studio essaie quand même de le vendre comme n’importe quel autre", explique le réalisateur James Mangold. "La musique de Cash nous éloigne des standards". Effectivement : "I hurt myself today to see if I still feel..." La photo granuleuse, les cicatrices de Jackman, la frontière américano-mexicaine. Mais dans ce trailer, c'est la guitare et la voix de Johnny Cash qui fait tout, qui transforme l'ultime Wolverine en chant funèbre. C'est une reprise de Nine Inch Nails et Cash l'a enregistrée en 2002, un an avant sa mort. "What have I become/My sweetest friend/Everyone I know/Goes away in the end." On ne pouvait pas trouver mieux pour faire le testament de Logan -c'est normalement le dernier film X-Men de Hugh Jackman.

Cure for Life (octobre)
La reprise de "I Wanna Be Sedated" des Ramones semble, justement, sous sédatifs. Où sommes-nous ? Gore Verbinski, de retour après le flop de son génial Lone Ranger, veut nous entraîner dans une clinique cauchemardesque et kafkaïenne, dans un univers vert, noir et gris, quelque part entre Fincher et Escher, entre Dark City et MatrixC'est un trailer tout simplement bluffant, et le film sort le 15 février. "Hurry hurry hurry, before I go insane !"

Valérian et La Cité des mille planètes (novembre)
Attention, grand spectacle. Le premier trailer de Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson fait dans la folie visuelle et dévoile un univers qui ressemble furieusement à un croisement entre Le Cinquième Élément et Avatar de James Cameron. Des extraterrestres tous plus étranges les uns que les autres foisonnent dans ce qui semble être le film le plus ambitieux de Besson depuis bien longtemps. Sur fond de "Because" des Beatles, les scènes d’action épiques s’enchaînent sans temps mort, à l’intérieur de vaisseaux spatiaux futuristes ou dans l’espace. Le budget (record pour un film français) se voit sur chaque plan. 

Dans les coulisses de Valérian et la Cité des mille planètes

Silence (novembre)
Fin novembre, le nouveau film de Martin Scorsese a eu droit à une superbe bande-annonce, lyrique et tourmentée, à quelques jours d’une projection-événement au Vatican. Silence est un projet historique sur un sujet cher au cinéaste, la foi, qu’il rêvait de tourner depuis bientôt 30 ans et qui est porté par Liam NeesonAndrew Garfield et Adam Driver. C’est l’adaptation du magnifique roman de Shusaku Endo paru en 1966 sur les épreuves et les tourments d'un jésuite portugais parti christianiser le Japon au début du 17ème siècle, et Scorsese multiplie ici les plans impressionnants malgré l’austérité du sujet. 

Sept choses à savoir sur Silence