Ted 2
Universal

TFX diffusera pour la première fois cette comédie en clair, dimanche soir.

Rendez-vous à 21h sur TFX en fin de week-end pour (re)voir Ted 2, la suite de la comédie de Seth MacFarlane portée par Mark Wahlberg. Un nouvel épisode sorti en 2015 et parfaitement dans la veine du premier opus. Cette fois-ci, la peluche malpolie rêve d’avoir un bébé.

Voici notre critique : Depuis "Francis – Le Mulet" qui parle, la culture américaine est remplie de personnages incongrus qu’on pourrait qualifier de sous-réalistes et qui assument, pour ne pas dire revendiquent, un certain degré de crétinisme justifiant toutes les aberrations. Par un curieux effet d’inversion, ces faire-valoir deviennent des vedettes. Avec son ours en peluche qui dit des insanités, Seth MacFarlane hérite de cette tradition et la réinvente, en la propulsant à des sommets de non-sens tout en s’appuyant sur une culture populaire tellement dense que les références sont parfois difficiles à saisir. Mais cela n’a pas l’air de poser problème au public étonnamment vaste qui a fait un triomphe au premier épisode de "Ted". Est-ce un effet de mithridatisation ? Le second volet passe mieux. MacFarlane y reprend la même formule d’humour grossier à base de sexe et de gentilles provocations. Mais si on passe sur l’ironie systématique qui annihile toute intention, on se prend à rire de certains gags et situations, comme du couple d’homos qui s’amuse à brutaliser les nerds au Comic-Con ou des allusions à la ressemblance entre Amanda Seyfried et Gollum. Rien de bien méchant donc, mais le problème est peut-être là.

Prochainement au Cinéma