Taika Waititi : Comment sa mauvaise expérience sur Green Lantern l’a aidé pour Thor 3

Taika Waititi : Comment sa mauvaise expérience sur Green Lantern l’a aidé pour Thor 3

Le réalisateur donnait la réplique à Ryan Reynolds en 2011.

Pour mettre en scène Thor : RagnarokKevin Feige, le patron de Marvel, a fait appel à Taika Waititi. Un choix qui peut sembler surprenant, car le réalisateur néo-zélandais de 42 ans était jusqu’ici connu pour ses dramédies indépendantes (Boy, Hunt for the Wildepeople...) et ses comédies déjantées (le faux documentaire Vampires en toute intimité tiré de l’un de ses courts métrages). Une fois devant le blockbuster, on comprend que Taika a justement été choisi pour son humour particulier : Ragnarok est l’épisode le plus drôle de la saga Thor, et c’est en grande partie dû à son metteur en scène, qui a incité ses comédiens à improviser au maximum sur le plateau.

"Thor Ragnarok, c’est 80% d’improvisation"

En arrivant sur Thor 3, Taika Waititi n’était cependant pas totalement dépourvu d’expérience super-héroïque, puisqu’en 2011, il était à l’affiche de Green Lantern, dans la peau de Tom Kalmaki, le meilleur ami d’Hal Jordan (Ryan Reynolds). Il partageait notamment avec lui LA scène présentant le costume en numérique. Une idée moquée depuis par la star du film au sein de Deadpool (2016). Extrait :

Deadpool dézingue-t-il vraiment Hollywood ?

Taika Waititi n’a pas gardé un très bon souvenir de cette superproduction de la Warner Bros. En 2014, il expliquait ainsi au Daily Mail Australia qu’il s’était souvent demandé ce qu’il fabriquait sur le plateau : "Je me doutais que le film serait mal reçu. C’est typiquement le genre de production où on ne peut rien changer, rien proposer. Par exemple, j’avais cette scène à tourner avec une ligne de dialogue qui ne faisait pas avancer l’histoire et qui ne collait même pas vraiment à la scène. Bref, j’ai suggéré une modification, puis carrément de ne pas me faire apparaître au cours de la séquence. Ils m’ont répondu de la fermer et de jouer mon rôle. Alors j’étais là, sur le plateau en train de ne rien faire du tout, et je me demandais : ‘mais qu’est-ce que je fous dans ce film ?’"

Plus récemment, alors qu’il était déjà en train de promouvoir Thor 3, l’intéressé a précisé à Comicbook.com que cette mauvaise expérience l’avait cependant aidé à travailler sur le blockbuster de Marvel. "Sur Green Lantern, j’avais envie de faire du bon boulot. J’ai passé beaucoup de temps à traîner sur le plateau, à observer comment travaillait Martin Campbell. C’est un bon réalisateur, il est très efficace. Mais je bosse différemment. Ca m’a aidé à voir comment étaient conçus d’autres films de super-héros, des gros films de studios. J’ai commencé à réaliser pourquoi certaines de ces superproductions ne fonctionnaient pas."

Thor Ragnarok : du fun avant tout (critique)

D’où cette envie de miser sur l’improvisation. Taika s’est entouré d’excellents acteurs comiques pour cette suite, à commencer par Jeff Goldblum, et il leur a offert l’opportunité de s’amuser, de se lâcher et de proposer des choses sur le plateau. Tout en respectant les directives de Kevin Feige, il a créé une ambiance qui détonne avec celle des autres blockbusters super-héroïques. Pour plus de détails sur la fabrication de Thor : Ragnarok, voici notre interview croisée du réalisateur et de Jeff Goldblum :

Thor Ragnarok : "Marvel Studios avait besoin d'une petite secousse après dix ans d'existence"

Ragnarok vient de sortir au cinéma. Bande-annonce :

 


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige