Sylvester Stallone annonce qu'il ne jouera plus Rambo

first-blood.jpg

On peut faire une croix sur Rambo : Last Blood.

John Rambo a pris sa retraite. C'est ce qu'a annoncé Sylvester Stallone, 69 ans, dans une interview donnée à Variety dans le cadre de la promotion du formidable Creed - L'Héritage de Rocky Balboa, l'ultime volet de la saga Rocky où il redonne vie à Rocky Balboa encore une fois. "Le cœur y est, mais le corps me dit "reste à la maison !", raconte Sly. Qui enterre ainsi le projet d'un éventuel Rambo 5 dont il disait pourtant avoir un script formidable à la No Country for Old Men, et qui, intitulé Rambo : Last Blood aurait été un bel adieu au personnage de vétéran du Viêt-Nam apparu en 1982 dans le film éponyme (appelé First Blood en VO). John devait y affronter un cartel mexicain. Tant pis. Rambo range le couteau au fourreau. Pour de bon, semble-t-il.

Dans Creed (produit par Stallone), Rocky ne boxe plus et, malade, se contente d'entraîner Adonis (Michael B. Jordan), le fils de son adversaire légendaire Apollo Creed, au noble sport. Un film superbe sur la filiation, la transmission, le rapport au mythe et à la légende, un ultime round pour Rocky neuf ans après le déjà magnifique Rocky Balboa (2006). Un succès public et critique aux Etats-Unis qui pourrait valoir l'Oscar du Meilleur second rôle à Stallone. Mais Rambo, c'est bye-bye.

Creed : pourquoi Stallone mérite l'Oscar (depuis 40 ans)

John Rambo (2008) constitue donc le vrai adieu au personnage. Et Stallone est satisfait comme ça. "Vous savez quand vous réalisez que vous n'avez plus rien d'autre à ajouter ? En tant que film d'action, j'étais très content que John Rambo traite de la guerre en Birmanie. Il avait une prise dans un événement réel, la plus longue guerre civile de l'histoire, 65 ans de conflit. C'était tellement brutal, comme toute guerre civile, mais j'étais choqué de n'avoir qu'une interdiction aux moins de 17 ans non accompagnés. Je ne voulais pas faire de compromis. J'ai dit, "ça va sûrement être le dernier bon film de ce genre et je vais le faire en solo." Quand on a fait ce film, je n'ai jamais ressenti la volonté de le faire encore une fois." Depuis le génial John Rambo, Stallone a toutefois réalisé Expendables (2010) qui sonne encore comme un baroud d'honneur des gloires des actioners 80's (vous connaissez la rengaine). Puis après une série d'échecs commerciaux (Du plomb dans la tête, Evasion avec Schwarzenegger, Expendables 3) montrant que la nostalgie a ses limites au box-office, il s'est attelé à ce Creed finalement initié et réalisé par Ryan Coogler en hommage à son père, faisant écho au thème de la transmission développé par le film. Rocky passe le flambeau à Adonis, Sly passe la main. Et c'est très beau comme ça :

Critique : Creed met KO

Et il n'y aura donc plus de Rambo : Last Blood. "Il n'y a plus rien à faire. Quand ils m'ont demandé de faire un autre Rambo, j'ai dit, "Si je ne peux pas faire mieux que la dernière fois, et je ne pourrai pas le faire, alors pourquoi ?" C'est honnête, même si l'auteur de ces lignes se rappelle très bien que Stallone jurait ses grands dieux ne plus jamais jouer Rambo au moment de la sortie de Cliffhanger (1992), par rejet de ce rôle qui avait un peu tourné à la caricature après Rambo 3 (1988). Alors, qui sait ?

Sly a confirmé aussi ne pas être impliqué dans la série télé en cours de développement chez la Fox, qui suivra les aventures du fils de Rambo. Ce qui rend Stallone méfiant. "Je ne veux pas être pessimiste, mais c'est délicat de remplacer un personnage par son fils. J'ai vu le fils de Flicka (NDLR : un cheval élevé par un gamin dans le Wyoming), le fils de Tarzan, le fils de King Kong, le fils de Godzilla." Le fils de Rocky, lui, s'appelle Creed et sort en salles françaises le 13 janvier prochain.

Bande-annonce de Creed :


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

A lire aussi sur Première

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les Aventures De Pinocchio
Menina
The Florida Project