DR

Quand la violence devient un art. 

 

 

À l’occasion de la rétrospective qui est consacrée à son œuvre à la Cinémathèque Française, on ne compte plus les vidéos hommages à Martin Scorsese qui fleurissent sur le Web. La chaîne YouTube Butch vient d’en mettre en ligne un nouveau intitulé "Scorsese : The Art of Violence". Aussi intéressant à décrypter que plaisant à regarder.

>>> Les films de Martin Scorsese classés du pire au meilleur 

En s’ouvrant sur les paroles de "Then He Kissed Me" de The Crystal, la chanson qui accompagne le célèbre plan séquence du restaurant dans Les Affranchis, ce sublime supercut rappelle que le point commun des personnages tourmentés de Scorsese, c’est la violence, le pétage de plomb, la sauvagerie hystérique. Le montage - qui réunit des images de Raging Bull, Taxi Driver, Gangs of New York, Casino, Le Loup de Wall Street… - montre à quel point la violence et les séquences de combat dans ses films font parti des scènes les plus cultes de son travail – et plus largement du cinéma contemporain

>>> Les Affranchis : les dessous de la séquence mythique du Copacabana

Mais bizarrement, l’effet compilatoire de ce supercut aboutit aussi à un étrange phénomène de rejet. Comme si décontextualisée, mises bout à bout, joliment agencées, ces scènes de violence devenaient simplement gratuites. Et perdaient la valeur morale ou expiatoire qu’elles peuvent avoir chez Marty. 

>>> Exclu - Leonardo DiCaprio : "Martin Scorsese m'a tout appris sur le cinéma"