DR

« Je garde quand même la DeLorean », précise le cinéaste, producteur de Retour Vers le Futur dans les années 1980.

Une fois Le Bon Gros Géant sorti au cinéma, Steven Spielberg s’attaquera à l’adaptation de Ready Player One, un livre de SF futuriste présentant l’OASIS, un univers virtuel aux possibilités infinies, où chaque participant parcourt des mondes inspirés des séries, films, chansons et jeux vidéo cultes du passé. L’action se passe vers 2040 et l’auteur Ernest Cline mélange des tonnes de références culturelles, principalement des années 1970 et 1980, car c’est à cette époque qu’a grandi le créateur de l’OASIS. Le fait que le papa des Dents de la Mer, Indiana Jones et E.T s’attaque à ce concept est d’autant plus alléchant que le cinéaste est cité plusieurs fois dans le bouquin, à travers son œuvre, bien sûr, et même nommément, en tant que réalisateur influent. Le jeune héros, Wade (Parzival dans l’OASIS), se chamaille par exemple avec l’un de ses potes virtuels à propos de l’importance de Spielberg dans l’histoire du cinéma et avoue qu’il n’aime pas tellement « les suites d’Indiana Jones après la première trilogie ». Une blague qui est en train de devenir réalité, car si la saga n’a pour l’instant qu’une suite hors trilogie (Le Royaume du Crâne de Cristal, sorti en 2008), un cinquième épisode est actuellement à l’étude, toujours réalisé par Steven Spielberg.

Indiana Jones 5 : George Lucas revient, et le film ne sera pas le dernier de la saga

Interviewé par Collider, le metteur en scène s’est montré très enthousiaste à l’idée de s’attaquer à une histoire mettant en avant la culture des années 1980 avec nostalgie, mais il explique au passage qu’il ne compte pas vraiment s’auto-référencer dans le film. « Je trouve que le monde était plutôt génial dans les années 1980 et j’espère que mon film montrera bien ça. J’adore cette décennie. C’est ce qui m’a décidé à le faire : revenir aux années 1980 tout en pouvant parler de ce que je veux. Sauf de mes films. J’ai repris le livre d’Ernest Cline et enlevé quasiment toutes les références à mon travail. Sauf pour la DeLorean et quelques autres trucs sur lesquels j’étais réalisateur ou producteur (en référence au fait que Parzival conduit la voiture de Retour Vers le Futur le temps d’une scène, trilogie produite par Spielberg, ndlr). J’ai retiré mes propres références, et j’étais ravi de constater que même sans citer « mes » films, les années 1980, c’était une époque incroyable, une décennie parfaite pour grandir. »

Tye Sheridan sera le héros du prochain film de SF de Steven Spielberg

Le principe d’un univers virtuel aussi large permettra en effet au cinéaste d’innover, de ne choisir que ce qu’il l’intéresse dans le roman, et pourquoi pas d’ajouter dans son film de nouvelles références. Espérons tout de même qu’il n’aura pas retiré tous les clins d’œil à son œuvre, surtout que l’un des passages les plus importants du livre implique l’une de ses productions Amblin très populaire : Les Goonies, sorti en 1985. Ready Player One entrera en tournage dans quelques semaines et sortira le 28 mars 2018 au cinéma.

Créez votre avatar 3D pour jouer dans le prochain film de Steven Spielberg

Bande-annonce du BGG, qui sortira le 20 juillet :

A lire aussi sur Première