DR

La mort du Wookie a tout changé.

Après le rachat de Lucasfilm pour quatre milliards de dollars, Disney a décidé d’éradiquer l’univers étendu Star Wars (romans, comics, jeux vidéo…). Une quantité incalculable d’histoires désormais regroupées sous la bannière « Legends », qui ne font plus partie du « canon ». Une décision à la fois financière et créative dont on ne connaissait pas, jusqu’ici, l’origine. Leland Chee, responsable de l’Holocron (sorte d’énorme base de données de ce qui fait partie de la continuité ou pas, avec des informations très détaillées sur les personnages, les véhicules, les objets ou encore les planètes de Star Wars) confie dans un podcast de Syfy  que Chewbacca a un peu forcé la main à Disney.

Star Wars 8 : Lucasfilm révèle les secrets cachés dans Les Derniers Jedi

« Je crois que tout est lié au fait qu’on avait tué Chewbacca, une grosse lune lui était tombée dessus (NDLR : dans le livre Star Wars : The New Jedi Order – Vector Prime). Cette décision avait été en partie prise parce que Chewbacca ne peut pas parler, il ne s’exprime qu’en grognements. C’était un personnage difficile à écrire dans les romans », explique Chee. « Il fallait tuer quelqu’un à ce moment-là, et c’était Chewbacca. Mais si vous avez l’opportunité  de le faire revenir dans un film live, impossible de priver les fans de ça. Impossible de faire un Épisode VII sans Chewbacca ou d’expliquer qu’il s’est pris une lune sur la tête. Et si on allait modifier quelque chose d’aussi capital, tout semblait sans grande importance en comparaison ».

Prochainement au Cinéma