Shawn Levy : "Darkest Minds est un film d'actualité"
Twentieth Century Fox

Rencontre avec le réalisateur de La Nuit au musée et Stranger Things qui a produit Darkest Minds : Rébellion... pour nous parler aussi du film Uncharted et de la suite non réalisée de Real Steel.

Le mot d'ordre est clair : le réalisateur Shawn Levy ne dira pas un mot sur la saison 3 de la série phénomène Stranger Things, alors en plein tournage. Par contre, le producteur du blockbuster young adult Darkest Minds : Rébellion -qui sort mercredi en salles- adore parler de Real Steel, de politique américaine et de son prochain film : une version cinéma de la franchise de jeux vidéo d'aventure archéologique Uncharted avec Tom Holland.

Shawn, vous avez produit Darkest Minds mais quel a été votre rôle exact ?
Mon studio, 21 Laps, a acheté les droits du roman il y a sept ans. On acheté les droits avant même la sortie officielle du bouquin, en fait ! Mais il a fallu attendre d'avoir trouvé le bon réalisateur. En tant que réalisateur moi-même, je crois qu'un réalisateur a besoin de beaucoup d'autonomie. Ça a été le même processus que pour Premier contact de Denis Villeneuve que j'ai aussi produit. Jennifer Yuh Nelson est le vrai auteur de Darkest Minds. Je suis une source de bon conseil, un soutien, si je peux dire. Je fais l'interface avec le studio 20th Century Fox pendant le tournage. Je suis beaucoup plus présent au montage et en post-production.

Pourquoi la saison 3 de Stranger Things sera "très différente"

Quelle était la vision de la réalisatrice pour Darkest Minds ?
Jennifer ne voulait pas d'un film qui soit une dystopie générique comme on en voit souvent à l'écran. Elle voulait d'un film plus émotionnel, qui soit porté par les personnages... D'habitude, les producteurs trouvent un réalisateur et présente leur choix au studio. Dan Levine, mon partenaire à 21 Laps, a trouvé Jennifer qui vient de l'animation. Elle a un sens visuel très fort, évidemment, mais elle n'oublie pas l'émotion. Nous passons après Hunger GamesDivergenteLe Labyrinthe... Il fallait que Darkest Minds soit différent. Engager une femme en tant que réalisatrice permettait d'avoir cette approche différente. Par exemple, Jennifer ne voulait pas tourner dans une désolation urbaine mais en pleine nature, et ça, ça me plaisait. Ça crée une poésie incroyable.

Au début du film, des enfants sont littéralement déportés. Pour vous, est-ce que Darkest Minds possède un message politique ou est-ce un pur divertissement ?
La réalité des Etats-unis nous a rattrapés. C'était un divertissement pop-corn au départ, et maintenant c'est un film d'actualité. Ça fait presque dix ans qu'on bosse dessus, on n'y pensait pas au départ... Le film parle au fond de la prise de puissance de la jeune génération, de leur désillusion face aux adultes. On commence à voir ces effets sur le contrôle des armes à feu, vous verrez que ce sera la même chose sur l'immigration. J'espère que Darkest Minds reflète cette révolte de la jeunesse...

On pense aussi beaucoup aux X-Men quand on voit le film.
Evidemment ! Ca parle de jeunes gens avec des pouvoirs qui sont considérés comme des gens différents. Mais la mythologie est complètement différente. Il y a des points communs, c'est sûr, mais ils ne sont pas intentionnels. J'adore les films X-Men, mais Darkest Minds est beaucoup plus réaliste qu'eux. Notre héroïne n'aime pas ses pouvoirs, par exemple. C'est très différent.

Bryan Cranston pourrait jouer dans l’adaptation live du jeu vidéo Uncharted

Le script est de Chad Hodge, showrunner de Wayward Pines...
Oui, c'est marrant parce que les frères Duffer, les créateurs de Stranger Things, faisaient partie de la team de scénaristes de Wayward Pines. Mais je n'ai rien à voir avec la série, je ne l'ai même pas vue. Mais j'avais lu quelques scripts de Wayward Pinesde Chad avant que la série ne soit tournée. En ce moment, je tourne la suite de Stranger Things. Tous les soirs je regarde un épisode ou deux de série pour me détendre. En ce moment je regarde la série israélienne Fauda, c'est vachement bien. J'attends la saison 3.

Dans votre filmo on aime beaucoup Real Steel, ici. Quels souvenirs en gardez-vous ?
Je m'en rappelle avec beaucoup d'amour. Vous savez, à part Stranger Things, c'est le film dont on me parle le plus. On me réclame la suite sur Twitter au moins une fois par semaine ! On voulait vraiment faire Real Steel 2, croyez-moi. Moi, Hugh Jackman, Steven Spielberg qui produisait le film... Mais on n'a pas réussi à pondre un script qui était suffisamment original. On ne voulait surtout pas faire la mauvaise suite d'un très bon film.

Qu'aviez-vous en tête pour Real Steel 2 ?
On parlait beaucoup d'un match retour entre Adam et Zeus, l'évolution des combats de boxe de robots. Max devient un jeune homme, Charlie apprend à devenir un père... Il fallait aussi faire un bon film de robots qui se castagnent. Mais il y avait aussi beaucoup de concurrence dans le genre, les suites de TransformersPacific Rim... On n'arrivait pas à mettre toutes les pièces en place. Real Steel restera un joli coup unique, j'en ai peur. Real Steel a généré beaucoup d'amour. Les parents de petits garçons viennent me voir et me récitent des passages entiers du film ! Quand on peut créer quelque chose qui pénètre l'esprit des gens en profondeur, que ce soit Premier contactStranger Things ou Real Steel, c'est une sensation extraordinairement émouvante et satisfaisante.

Vous devez toujours réaliser le film Uncharted ?
Oui. Tom Holland va toujours jouer un jeune Nathan Drake. On est en train de compléter le casting. On vient d'écrire un script qu'on aime beaucoup, beaucoup, qui n'a plus rien à voir avec le script initial de Joe Carnahan (NarcLe Territoire des loups) n'est plus d'actualité. Joe avait écrit un film sur le Nathan Drake des jeux vidéos, et on a préféré faire un film sur la jeunesse de Nathan.

Bande-annonce de Darkest Minds : Rébellion, en salle le 8 août :

Prochainement au Cinéma