Sean Bean Seul sur Mars
20th Century Fox

"Cette référence était déjà dans le script avant qu’on caste Sean Bean. Quand il est arrivé, on s’est demandé si on devait la garder…", explique le scénariste Drew Goddard.

Seul sur Mars revient ce soir sur TMC. Il d’agit du plus gros succès de la carrière de Ridley Scott. Peu après sa sortie, fin 2015, son scénariste Drew Goddard est revenu sur sa création au micro d’Empire et a raconté des anecdotes amusantes à propos de Sean Bean, qui joue le chef de la mission spatiale. Resté sur Terre, il doit trouver un moyen de ramener ses astronautes en vie, notamment celui incarné par Matt Damon, qui est coincé sur Mars. Avec d’autres membres éminents de la NASA, il participe ainsi au "Projet Elrond", clin d’œil évident au "Conseil d’Elrond" qui n’a pas échappé aux fans du Seigneur des Anneaux. Surtout avec Sean Bean à l’écran, alias Boromir dans le film de Peter Jackson.

"En fait, cette référence était déjà dans le script avant qu’on caste Sean Bean. Quand il est arrivé, on s’est demandé si on devait la garder, on avait peur que le public se dise qu’on faisait les malins. On a fini par la conserver, parce qu’on l’adore et qu’il nous paraissait important que Seul sur Mars soit rempli de clins d’œil de ce genre. Il fallait que les spectateurs sentent que l’histoire ne se passe pas dans un futur approximatif, mais qu’elle est au contraire proche de nous. C’est presque contemporain, l’intrigue se déroule dans une vingtaine d’années maximum. C’est notre culture. Et si vous allez à la NASA, vous croiserez des tas de gens qui adorent Le Seigneur des Anneaux".

Seul sur Mars est l'anti-Interstellar (critique)

Plus sérieusement, il avoue que cette scène où les scientifiques discutent pour trouver une solution est assez longue :

"Il y avait 8 pages de dialogues donc il ne fallait surtout pas couper les blagues. Ridley nous a fait remarquer que c’était long. En tant que scénariste, je me suis dit ‘Si le réalisateur veut faire des coupes, il fera des coupes’, mais heureusement notre producteur exécutif  Steve Aswell a refusé."

En parlant de Sean Bean, le scénariste est revenu sur un autre détail qui a amusé le public (attention, SPOILER) : son personnage ne meurt pas à l’écran, pour une fois.

"C’est vrai, mais d’un autre côté, c’est celui qui a le moins de chance (enfin après notre héros, évidemment), car c’est le seul qui se fait virer. Personne d’autre n’est renvoyé. Alors du point de vue de la NASA, c’est comme si on l’avait tué ! (rires). (…) Bon d’accord, à la fin on le voit profiter de la retraite en jouant au golf avec son petit fils. En fait, il apprécie sa situation."

Bande-annonce de Seul sur Mars :